Cameroun/France - Objectif: L’Union des Camerounais de l’Etranger veut atteindre le chiffre de 5000 adhérents

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2021 - 08h55   11045                      
5
Eric Kouatchou, président de l'Union des Camerounais de l'Etranger Eric Kouatchou
Son président, le journaliste Eric Kouatchou, pense qu’en atteignant ce nombre l’association va constituer une véritable force et remplira mieux sa mission qui consiste à promouvoir, défendre des intérêts matériels, immatériels voire moraux des Camerounais de l’Etranger autant qu’assurer la promotion de l’Union et la solidarité entre les Camerounais de l’Étranger.

L'Union des Camerounais de l’Etranger (UCE), lance l'opération «5.000 membres». Elle consiste à rassembler 5.000 adhérents à jour de leur cotisation. C’est ce qu’a annoncé son président, Eric Golf Kouatchou, dans une interview accordée au quotidien Le Messager le 8 janvier 2021. «Ce qui nous donnera encore plus de crédibilité et de force dans nos objectifs qui sont: la promotion et la défense des intérêts matériels, immatériels voire moraux des Camerounais de l’Etranger, la promotion de l’union et la solidarité entre les Camerounais de l’Étranger et Porter assistance aux Camerounais de l’Étranger», a expliqué le président de l’UCE.

Le journaliste établi en France a fait savoir que pour 2021, le plus grand projet de ce regroupement de la diaspora camerounaise est la mise en place effective de son projet d’assistance rapatriement de corps participative. Un projet qui se veut «solidaire, moderne et familial». Eric Kouatchou annonce que l'Union des Camerounais de l’Etranger (UCE), «va mettre sur pied un organisme de rapatriement de corps qui s’entoure de toutes les associations membres et des 5.000 membres actifs». L’objectif étant «d’en finir avec cette image dégradante des quêtes publiques à chaque décès dans notre communauté».

Pour lui, le nombre devrait être un facteur décisif dans les ambitions de l’UCE. «Si nous sommes 5.000 membres actifs, c’est que nous sommes une force. Nous devons peser dans notre pays de résidence », déclare notre confrère qui affiche «un bilan assez positif» en 5 ans d’existence.

L’Union des Camerounais de l’Etranger, qui s’est donnée quatre missions (accueil, entraide, convivialité et le rayonnement de la communauté camerounaise), revendique le rassemblement et le  respect de toute la diversité des communautés Camerounaises, 234 membres et 91 associations constitués des femmes et hommes de diverses cultures et métiers associés.

Le président de l’UCE rappelle les actions menées en faveur des Camerounais. Il cite entre autres la remise d’un chèque de 800.000frs en élan de solidarité à la famille AGBOR, déplacée interne de la crise anglophone, la rédaction d’une lettre de protestation après la remise en liberté sous contrôle judiciaire du rappeur MHD en détention provisoire pour le meurtre de LOIC KAMTCHOUANG, lynché dans les rues de Paris en juillet 2018. Eric Kouatchou considère comme un moment fort de la vie de l’UCE sa participation au Grand dialogue national en 2019.

Autant que la participation à l’organisation de la rencontre de prise de contact entre Son Excellence André-Magnus EKOUMOU, ambassadeur du Cameroun en France, avec les présidents d’associations basées en France et les chefs de communautés. «Nous avons saisi le président Macron et le ministre de la santé en France pour la régularisation des Camerounais qui ont des compétences dans le domaine médical et qui résident en France afin qu’ils mettent leurs expériences et savoir au profil des hôpitaux qui souffrent d’un manque d’effectif depuis la crise de la covid 19», ajoute le président de l’UCE.  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique