Cameroun/France - Protestation: La Brigade Anti Sardinards manifeste dans les locaux de la Standard Chartered Bank à Paris

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Mar-2021 - 14h22   11905                      
31
Un manifestant de la BAS ce 03 Mars 2021 à la Standard Chartered Bank Paris capture d'écran
Le regroupement de Camerounais de la diaspora opposés au régime de Yaoundé est allé crier son opposition au prêt de 55 milliards FCFA que le président Paul Biya a sollicité de cette institution bancaire pour achever les travaux de construction du complexe sportif d’Olembe.

C’est un Calibri Calibro déchainé comme à son habitude qui s’est retrouvé dans l’immeuble qui abrite la succursale française de la Standard Chartered Bank à Paris (France) ce mercredi matin. Le «commandant en chef» de la Brigade Anti Sardinards (BAS), accompagné d’autres activistes opposés au régime en place à Yaoundé, a littéralement donné de la voix pendant tout le temps qu’il est apparu dans le «direct» filmé en mode "caméra cachée" et diffusé à partir des locaux de cette institution financière réputée.  

Aux policiers qui le surveillent, l’activiste dont on ne voit pas le visage (comme tous ceux qui interviennent d'ailleurs) fait savoir qu’il a pris rendez-vous au téléphone avec un agent de la Standard Chartered. Ils auraient convenu de se voir au 4ème étage de l’édifice. «Je suis venu manifester (…) Je suis venu dénoncer ce prêt qu’ils accordent à mon gouvernement. On n’est pas venus s’amuser. On reviendra autant de fois», lance-t-il a un policier français. Il lui dit que l’Etat du Cameroun emprunte 55 milliards  FCFA «pour tuer». L’activiste ajoute que cet Etat «est surendetté».

«Nous allons envahir cet espace chaque jour que Dieu a créé jusqu’à ce qu’ils renoncent à ce prêt», crie Calibri Calibro en réclamant un audit des précédentes dépenses concernant le stade d’Olembé avant tout nouveau prêt. Il apostrophe les employés de la Standard Chartered Bank en ces termes: «Messieurs les banquiers vous vous cachez hein !». Il dit qu’ils ont peur de descendre et les accuse d’avoir appelé la Police. La Police et les agents de sécurité qui tentent de calmer sa furie.

Calibri Calibro déclare alors qu’à cause des 55 milliards FCFA qu’il croit que la Standard veut prêter au Cameroun, ses camarades et lui vont «fermer» la succursale quitte à aller en prison. A la fin du live diffusé simultanément sur Facebook et YouTube, celui qui s’appelle en réalité Abdoulaye Thiam salue l’attitude de la Police. «Ils ne sont pas venus nous taper», se réjouit-il. Il ajoute que ce sont des «policiers Républicains».  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique