Cameroun/USA - Basketball: Pascal Siakam, le premier camerounais champion de la NBA

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Jun-2019 - 13h11   18573                      
44
Pascal Siakam, NBA Champion 2019 CIN Screen capture
En battant jeudi 13 juin 2019 les tenants du titre les Golden State Warriors, les Raptors de Toronto avec dans leurs rangs, un phénoménal ailier camerounais Pascal Siakam, ont remporté leur premier titre de champion de NBA.

La saison 2019 du prestigieux championnat professionnel américain est arrivé à son terme avec le sacre de l’équipe canadienne, qui s’est adjugée quatre victoires sur les six matches disputés entre le 31 mai et le 13 juin.

Pascal Siakam, est l’un des artisans de ce premier sacre des Raptors de Toronto. L’ailier camerounais a éclaboussé de son talent cette saison. « Pendant ce match décisif, il est sorti du sacre de son équipe avec au final, 26 points, 10 rebonds, 3 passes décisives. Il a été très puissant cette saison, il a atteint la barre de 44 points cette année. Il est d’ailleurs nominé dans le trio pour le prix de la meilleure progression de l’année en NBA. Je pense qu’il est entré dans l’histoire, il est devenu une légende de basketball à côté de Joël Embiid et autres Luc Richard Mbah à Moute » apprécie Joëlle Bogmins, journaliste spécialiste de Basket-ball.

NBA Champion 2019: Pascal Siakam on NBA TV (c) CIN Screen capture

Le chemin vers le sommet n’a pas été un long fleuve tranquille. Encore anonyme il y a sept ans, Pascal Siakam a travaillé dur pour réussir. « Quand il a été drafté à la 26e position par Toronto, même quand il est arrivé dans cette franchise Nord-américaine, il n’avait pas le vent en poupe. On savait juste qu’il y a un camerounais qui joue à Toronto mais les statistiques ne parlaient pas en sa faveur. Pour avoir discuté avec ses proches, j’ai appris qu’il bossait tous les jours matin et soir pour avoir les résultats aujourd’hui. Il est devenu la deuxième meilleure arme offensive de Toronto » explique Joëlle Bogmis qui suit particulièrement le héros camerounais des Raptors.

Natif de Ngangue New-Bell, un quartier difficile de Douala, Pascal Siakam est le benjamin d’une famille de six enfants dont quatre garçons. Presque tous sont des sportifs, y compris leur papa, Tchamo Siakam, amateur de football décédé dans un accident de la circulation en 2014 alors que le sociétaire des Raptors avait 20 ans.

« Son père, qui était aussi un homme politique, avait une société de transit au quartier Akwa à Douala. Sa maman était une commerçante. Le père avait beaucoup investi pour la réussite de ses enfants. Mais, quand il est mort, la situation est devenue difficile. Un coup dur. Jusqu’à ce jour, Pascal est inconsolable suite à la disparition tragique de son géniteur. Tout le reste de la famille, n’est plus au pays » confie un proche des Siakam.

Avant de saisir sa chance lors d’un camp de basket-ball organisé à Douala par Luc Mbah à Moute, son prédécesseur en NBA, Pascal Siakam a bénéficié de l’encadrement de plusieurs techniciens camerounais. « Citons par exemple le regretté Jules Wang Fang , ex coach de Nzui-Manto basket-club qui a encadré Siakam à ses débuts. On peut aussi parler du coach Auguste Essala, etc. Pascal est aujourd’hui la grosse révélation du basketball camerounais en NBA » pense notre consœur Joëlle Bogmis.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique