Cemac: La nouvelle Cour des Comptes lance ses opérations de contrôle dès janvier 2020

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2019 - 11h44   3141                      
0
Les six pays de la CEMAC Archives
C’est à l'effet de garantir une gestion transparente et efficace des ressources financières de la communauté.

La Cour des comptes de la Cemac a tenu ses premières assises du 3 au 5 décembre 2019 à Malabo en Guinée-équatoriale. Ont pris part aux travaux, les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées et acteurs financiers de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac). Pendant trois jours, ces derniers sont édifiés sur le droit financier communautaire et les procédures devant la Cour des comptes communautaire. Selon le premier président de ladite Cour, Juan Carlos Owono Ela Mangue, l’objectif principal de ce séminaire est de sensibiliser ces acteurs financiers sur la culture de rendre compte de la « chose publique », chère aux dirigeants des Etats et populations de la sous-région.

«Un attachement aux exigences d’amélioration de la transparence, la gouvernance, la traçabilité et la reddition des comptes», salue se son côté le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo. Les participants sont sensibilisés sur les missions, attributions et responsabilités de ladite Cour ; la reddition de comptes des comptables publics communautaires ; le mode de recouvrement et répartition de la Taxe communautaire d’intégration (TCI), la transparence et la responsabilité des acteurs dans la nouvelle gouvernance financière communautaire.

Créée  en 2009 et installée en 2018 à Ndjamena (Tchad), la Cour des comptes de la Cemac est une juridiction financière indépendante des Etats, des institutions, des organes et des institutions spécialisées de la Cemac. Elle a pour mission d’assurer une gestion saine, rigoureuse et efficace des ressources de la communauté. D’où la nécessité pour les acteurs financiers de s’approprier les procédures de ladite Cour avant le début effectif de ses opérations de contrôle en janvier 2020. Les assises de Malabo sont les toutes premières de la Cour des comptes de la Cemac. Elles interviennent après la tenue du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac le 22 novembre dernier à Yaoundé, au terme duquel la poursuite des reformes économiques et une gestion financière efficace des ressources ont été réaffirmées.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique