Centrafrique - Bangui sous tension: Le Gouvernement dénonce une tentative de déstabilisation des institutions par l’ex président, François Bozizé (vidéo)

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Dec-2020 - 15h47   16195                      
5
Casque bleu MINUSCA Archives
Dans une communication spéciale ce samedi 19 décembre 2020, Ange Maxime Kazagui, le Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, réagit à la suite d’une offensive meurtrière des groupes armés, lancée depuis l’Ouest du pays.

Menaces sur l’élection présidentielle en République centrafricaine. Le scrutin est prévu le 27 décembre 2020. Mais, la campagne électorale a démarré ce samedi 19 décembre 2020 dans un contexte tendu.

La veille, l’ancien président, François Bozize dont la candidature pour la prochaine présidentielle a été invalidée par le justice, a lancé depuis l’intérieur du pays, une offensive armée « dans le but de déstabiliser le pays » a affirmé le gouvernement centrafricain, soulignant que les attaques menées par les insurgés ont déjà causé la mort de trois gendarmes.

L’avancée des rebelles vers Bangui, la capitale, a été stoppée par les casques bleus de l’ONU. « Les villes de Bossembélé, Yaloké et Bossemptélé sont sous le contrôle conjoint des FACA et des Forces de la MINUSCA. Le travail de sécurisation continue et va s'intensifier, y compris dans la Lobaye où des troupes supplémentaires sont envoyées » a informé le porte-parole du gouvernement.

Elu président de la République en 2016, Faustin Archange Touadera, est candidat à sa propre succession. Le 27 décembre prochain, il aura plusieurs concurrents dont Anicet-Georges Dologuelé, soutenu par François Bozize.

Ci-dessous, la déclaration du gouvernement centrafricain à la suite de l’offensive lancée par Bozize.

Tentative coup d'Etat en RCA: Réaction gouvernement centrafricain (c) Gouvernement RCA
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique