Chansons grossières: Petit Pays et Lady Ponce au tribunal

Par | Cameroon-Info.Net
Mis a jour le Unknown -    19646 32
L'affaire opposant Joe la Conscience à ses confrères renvoyée au 4 mars pour présentation des preuves.
Dans l'affaire qui oppose l'artiste Joe «La Conscience» à Petit-Pays et Lady Ponce, l'audience de lundi dernier au Tribunal de Première Instance de Ndokoti a permis au premier d'exposer ses griefs contre les deux derniers cités. «La société camerounaise d'aujourd'hui est malade de sa musique et de son contenu, donc de sa qualité. Petit-Pays, je l'accuse spécifiquement de promotion de l'homosexualité. Quant à Lady Ponce, il s'agit en particulier de l'incitation à la prostitution. Et ce, A travers leurs productions musicales. En dehors de ces particularités, leur reproche tous les deux de dépraver les mœurs, d'atteinte à la pudeur, de publications obscènes, etc.», explique Joe «La Conscience», auteur de la plainte. L'audience a été renvoyée au 4 mars prochain, afin de permettre à ce dernier de produire les preuves de ses reproches. Il s'agit notamment de productions audio ou audiovisuelles des deux artistes pointés du doigt. Petit-pays a pris un avocat pour le défendre. Quant à Lady Ponce, l'artiste-musicienne ne se reconnaît pas dans les accusations d'obscénité portées contre elle. «Je n’ai jamais reçu de convocation concernant cette affaire. Et puis quand vous regardez mes clips, qu'est-ce qu'il y a de dépravant? Pourquoi il n'a choisi de s'attaquer qu'à Petit-Pays et moi? Il ne s'agit-là que d'une personne en quête de célébrité», confie l'artiste Lady Ponce, jointe au téléphone hier. Jusqu'au moment de mettre sous presse, nous ne sommes pas parvenus à joindre Petit-Pays. Pour mémoire, la plainte contre les deux stars de la musique camerounaise avait été déposée le 21 juin 2011.
Auteur:
 
 @
  • E-mail 2
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique