Communiqué de Presse du Ministère des Postes et Télécommunications

Par MINPOSTEL | Correspondance
- Unknown -    88230                      
57
"Operation d'identification des abonnes au telephone portable et fixe"
OPERATION D’IDENTIFICATION DES ABONNES AU TELEPHONE PORTABLE ET FIXE Le contexte: A la faveur de cette libéralisation, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) connaissent dans notre pays, un développement fulgurant du téléphone mobile, une assez bonne pénétration de l’Internet et un engouement des populations à ces outils modernes de communication. La présence de plus en plus forte du téléphone mobile et de l’Internet dans notre société est certes synonyme de riches promesses, mais hélas, elle peut aussi donner lieu à de nombreux abus. Si en effet, les avantages de l’utilisation des TIC sont irréfutables et connus de tous, force est cependant de relever, pour le déplorer, que les grandes avancées des TIC comportent aussi de nombreux dangers. Pourquoi identifier: Le fait pour les abonnés de transformer malheureusement le téléphone portable en un moyen pour commettre des infractions du genre menaces, arnaque, chantage, injures, dénonciations calomnieuses, escroquerie, diffamations, attentats, actes terroristes, cybercriminalité, entre autres. Et ce, en dépit de nombreuses mises en garde à la fois des pouvoirs publics, du Régulateur, et des Opérateurs de téléphonie mobile. Cette situation s’est aggravée du fait pour certains Opérateurs des réseaux publics de télécommunications et Fournisseurs de services électroniques, qui ont peut-être perdu de vue, l’obligation qui a toujours été la leur, d’identifier au préalable toute personne désireuse de s’abonner aux services de télécommunications. Autres actions en vue: Publication prochaine du projet de loi sur la cybercriminalité et la cybersécurité, et d’autre part, le projet de loi régissant les communications électroniques. Les termes de cet arrêté sont clairs. Dorénavant, les Opérateurs et Exploitants des réseaux de téléphonie ouverts au public doivent procéder à l’identification de leurs abonnés ainsi que leurs terminaux, au moment de la souscription post payée ou pré-payée des services de téléphonie ouverts au public. Ce qui devrait aboutir à l’élimination de la vente de cartes SIM à la sauvette, et à l’identification systématique des nouveaux acheteurs de cartes SIM. Qui est concerné ? - Tous les abonnés actuels - Tous les nouveaux abonnés qui doivent systématiquement se faire identifer au moment de la souscription et de l’abonnement. Qu’est ce ça coûte ? Les opérations d’identification sont gratuites Quel est le délai imparti ? Les abonnés disposent de six (06) mois, pour se faire identifier. Ceux des abonnés qui ne se seront pas fait identifier au terme du délai de six (06) mois, verront leurs cartes SIM désactivées ou leurs abonnements purement et simplement suspendus. La réactivation de leurs cartes SIM ou de leurs abonnements ne se fera qu’après identification du titulaire. Les abonnés courent-ils le risque d’être espionnés Absolument non. Les pouvoirs publics tiennent à rassurer les abonnés sur le caractère confidentiel des informations recueillies auprès d’eux. La Loi fondamentale camerounaise punit sévèrement tout opérateur qui se rendrait coupable de la divulgation, de la publication ou de l’utilisation de ces informations à d’autres fins. Cette opération d’identification des abonnés de la téléphonie, décidée par le Gouvernement ne comporte donc aucun risque, aucun danger, ni pour la sécurité des abonnés, ni pour la confidentialité du contenu de leurs communications. En l’état actuel des technologies utilisées dans le monde, il n’existe aucun moyen de violer le contenu des communications émises à l’aide de la téléphonie mobile. Personnes ressources: 1.- Banga Mbom Jean Calvin, Directeur de la Réglémentation des Télécommunications au Minpostel/ Tél : 96 54 27 87/22 23 36 10 2.- M. Njeumo Romain, Sous Directeur de la planification et du Développement des Télécommunications au Minpostel : Tél : 77 73 71 93 3.- Etitane Belinga, Sous directeur de la Réglementation au Minpostel, Tél 96 31 88 32 4.- Amadou Bello, Celcom Minpostel 77 42 59 31 Tous les responsables de l’Agence de Régulation des Télécommunications (chargé de l’application de l’arrêté). Contact Cellule de Communication: François Desales Enyegue: Tél 99776088

Communique de Presse
Photo: © MINPOSTEL
  • E-mail 21
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique