Concours Miss Cameroun : Le Tribunal confirme l’élection de Caroline Aimée Nseke

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jul-2018 - 17h04   7059                      
6
Caroline Aimee Nseke, Miss Cameroun 2018 Capture d'ecran
Le Tribunal de première instance de Yaoundé-Centre Administratif a rendu son verdict le 3 juillet 2018.

Miss Cameroun 2018 devrait terminer son mandat. Sa couronne menacée par une plainte d’une concurrente de l’élection ne lui échappe pas pour l’instant. C’est la Chambre des référés du Tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif qui permet à Caroline Aimée Nseke de conserver ses attributs de reine de beauté du Cameroun. Dans le compte-rendu qu’il signe le 5 juillet 2018, son conseil, Me Pierre-Alexis Bayebec, rapporte les conclusions de l’audience du 3 juillet 2018 rn ces termes : « le Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre Administratif (Chambre des Référés) a dans l’affaire reprise en marge venue en son audience du 03 Juillet 2018 rendu la décision dont le dispositif est ainsi conçu : « Nous Président, Juge des Référés, Statuant publiquement, contradictoirement à l’égard des parties en matière de Référé d’heure à heure, en premier ressort et après en avoir délibéré conformément à la loi ;Au principal, renvoyons les parties à mieux se pourvoir ainsi qu’elles aviseront ; Mais dès à présent par provision vu l’urgence ; Rejetons comme inopérantes les exceptions d’irrecevabilité et de nullité de procédure excipées par les défendeurs ; Nous déclarons incompétents rationae materiae ; Renvoyons la demanderesse à mieux se pourvoir ; La condamnons aux dépens distraits au profit de Me Pierre-Alexis BAYEBEC et MANG MAYI Gervais, Avocats aux offres de droit ; Disons notre ordonnance exécutoire sur minute avant enregistrement ».

Courant janvier 2018, Caroline Biloa Kounou avait saisi la justice pour dénoncer des irrégularités au cours de la soirée de l’élection Miss Cameroun tenue le 30 décembre 2018 à Yaoundé. Elle se plaignait d’avoir été écartée de la course à la couronne dans des conditions non expliquées et réclamait comme réparation pour le préjudice la somme de 30 millions de Francs CFA et l’annulation de l’élection de Caroline Aimée Nseke. L’affaire a fait grand bruit à ses débuts, ternissant l’image déjà passablement écornée du Comité Miss Cameroun.  

C’est pourquoi Me Bayebec conclut son rapport d’audience sur cette note triomphaliste : « Par ailleurs, il importe de signaler à l’attention de l’opinion nationale et internationale, des médias que la partie adverse avait saisi le juge des Référés aux fins de voir le mandat et les fonctions de Miss Cameroun 2018 exercées par Mlle NSEKE Aimée Caroline soient suspendus. Ladite partie avait orchestré un tapage médiatique sans précédent sur le bien-fondé de son action. À travers cette décision rendue, nous osons croire qu’elle aura le même courage d’en faire part aux médias, dans le but d’éclairer l’opinion nationale et internationale. »

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique