Côte d’Ivoire - Election présidentielle 2020: Emmanuel Macron félicite Alassane Ouattara pour sa réélection

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Nov-2020 - 14h57   5078                      
3
Alassane Ouattara et Emmanuel Macron archives
Le Président français émet le vœu de voir poursuivre le dialogue engagé avec l’opposition afin de trouver une issue à la crise post-électorale.

«A la suite de la confirmation par le Conseil Constitutionnel de votre réélection à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, je tenais à vous féliciter et vous transmettre, ainsi qu’au peuple ivoirien, tous mes vœux de succès», écrit Emmanuel Macron dans cette correspondance adressée à Alassane Ouattara le 16 novembre 2020.

Le Président français, au regard de la crise post-électorale, préconise la poursuite du dialogue engagé avec l’opposition pour un retour à la normale.

«Au regard des violences et des tensions qui ont ressurgi à l’occasion de ce scrutin, le dialogue que vous avez initié le 11 novembre avec le Président Henri Konan Bédié est porteur d’espoir. Je souhaite que ce premier pas vers le rassemblement et l’ouverture puisse jeter les bases d’une réconciliation plus large et plus durable entre tous les ivoiriens et toutes les sensibilités politiques, dans le respect de l’Etat de droit afin de tourner la page de la violence et de la division», ajoute le locataire du Palais de l’Elysée.

Lettre d'Emmanuel Macron à Alassane Outtara (c) capture d'écran

Le Conseil Constitutionnel ivoirien a validé le 9 novembre, la réélection du Président Ouattara à un troisième mandat controversé, avec un score de 94,27%. Une large victoire obtenue suite au boycott du scrutin par les principaux opposants, dont Pascal Affi N’Gessan et Henri Konan Bédié. Ces derniers ont jugé anticonstitutionnelle la candidature de M. Ouattara à un troisième mandat.

Il faut ajouter à cela le fait que l’ancien Président Laurent Gbagbo, acquitté par la CPI (Cour Pénale Internationale), n’a pas pu rentrer en Côte d’Ivoire où ses proches souhaitaient le voir candidat. Idem pour l’ancien Premier Ministre Guillaume Soro, objet d’un mandat d’arrêt émis par la justice ivoirienne.

Du coup, le processus électoral ayant débouché sur le scrutin du 31 octobre 2020 a été émaillé de violences avec à la clé, plusieurs dizaines de morts.

Qualifiant ce processus de coup d’Etat électoral, l’opposition ivoirienne a mis en place un Conseil National de Transition (CNT), dirigé par M. Konan Bédié. La même opposition a vivement critiqué le mutisme d’Emmanuel Macron.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique