Cote - D'Ivoire - Rencontre Ouattara - Gbagbo: Laurent Gbagbo sollicite une grace présidentielle pour ses partisans encore en prison

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2021 - 20h13   6049                      
0
Laurent Gbagbo à gauche et Alassane Ouattara à droite CIN/Archives
C'était à l'issue de l'audience qui lui a été accordée par Alassane Ouattara le 27 juillet 2021.

Il régnait une douce convivialité le mardi 27 juillet 2021, sur le perron du palais présidentiel de Côte - D'Ivoire, à Abidjan. Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, deux hommes que tout oppose depuis 10 ans,  y ont été aperçus tout sourire. Les deux personnalités qui ne s'étaient plus rencontrées depuis leur duel à l'élection présidentielle de 2010, qui avait finalement débouché sur une guerre civile qui a fait des milliers de morts,  ont jeté les bases d'une réconciliation que de nombreux ivoiriens appellent de tous leurs vœux. Dès sa descente de voiture, Laurent Gbagbo a été chaleureusement accueilli par son successeur, qui lui a immédiatement proposé une accolade que le visiteur a accepté avec le sourire.

 «Comment tu vas Laurent ? Content de te voir», a lancé M. Ouattara à M. Gbagbo indique l'Agence France Presse (AFP).

Au sortir de cette entrevue, face à la presse, les deux hommes se sont appesantis sur les differents sujets qu'ils ont abordé au cours de leur aparté. Devançant son successeur, Laurent Gbagbo s'est félicité de ce rapprochement. Il a ensuite sollicité une grâce présidentielle pour ses partisans encore en prison.

«Je suis très heureux de la discussion que nous avons eu. Parce qu'elle était détendue et je suis fier de ça. Je souhaite que de temps en temps on puisse avoir ce genre d'entretien qui peut permettre de détendre l'atmosphère dans le pays. En ce qui me concerne,  j'ai surtout insisté  sur les prisonniers qui ont été arrêtés lors de la crise de 2010-2011 et qui sont encore en prison. J'étais leur chef de file, moi je suis dehors aujourd'hui eux ils sont en prison. J'aimerais que le Président  fasse tout ce qu'il peut pour les libérer. Le président a les moyens. C'est également lui qui juge de l'opportunité de cette liberation», a-t-il déclaré.

Prenant la parole à son tour, Alassane Ouattara a choisi de faire l'impasse sur cette préoccupation. Il s'est juste contenté de louer cette initiative, tout en évoquant l'urgente nécessité d'une réconciliation et ses bienfaits sur les populations

«Le peuple de Cote D'Ivoire attendait cela avec beaucoup d'impatience. Maintenant c'est chose faite. Je  voudrais que nous puissions nous féliciter d'avoir eu cette rencontre qui a été cordiale et fraternelle. Laurent est mon jeune frère et mon ami. Biensur il y a eu cette crise post-électorale. Mais tout ça est derrière nous. Ce qui compte c'est la Cote D'Ivoire. C'est la paix pour notre pays»

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique