Denis Emilien Atangana (SG démissionnaire du PAL): «Le ralliement subit que le président du PAL a opéré n’était pas conforme au consensus de mon adhésion à ce parti…»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Feb-2018 - 15h50   3531                      
0
Denis Emilien Atangana Archives
Le jeune leader politique a dévoilé le 6 février 2018 sur Equinoxe télévision les conditions de son adhésion à la formation politique ressuscitée il y a peu par Célestin Bedzigui ainsi que les chantiers politiques qui lui avaient été confiés.

Denis Emilien Atangana, le secrétaire  général démissionnaire du Parti de l’alliance libérale (PAL) est revenu de long en large sur sa démission mardi. Interrogé par Equinoxe télévision, le jeune leader politique a d’entrée de jeu expliqué sa décision de rendre le tablier.  « Je reste constant et cohérent dans le combat que je mène, dans mes convictions », a dit l’opposant. Il a marqué son incompréhension face à l’attitude de Célestin Bedzigui et en a immédiatement tiré les conséquences. 

« La surprise est que le président aurait fait une promesse de 500 000 FCFA ou bien il a fait un dépôt de 500 000 FCFA pour cette campagne-là sans m’en informer. J’ai trouvé que cette collaboration ne pouvait pas continuer. Le ralliement subit que le président du PAL  a opéré n’était pas conforme au consensus de mon adhésion au PAL et pour  mon acceptation de mon  poste de secrétaire général ».

Denis Emilien Atangana avait pourtant élaboré un ambitieux programme, un véritable plan de conquête  pour ce parti qu’il avait rejoint après son passage au MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun).  « Il était question qu’on fasse du PAL un parti national qui se positionne sur  l’échiquier politique avec une offre politique qui permettra aux Camerounais que la prospérité économique est possible. Il était aussi question qu’on focalise notre attention sur le département de la Lékié et moi personnellement engagé pour être le prochain maire de  Monatélé. Nous avons passé des accords qui soutenaient effectivement ma candidature ».

S’il n’y avait pas eu ce revirement du président Bedzigui, il se serait employé à implanter le PAL sur le plan national et au niveau du département de la Lékié par exemple. Mais il a toujours  la possibilité de faire appliquer son programme politique. Sous les couleurs du parti politique qu’il va créer bientôt et qui va s’appeler  le Front des démocrates camerounais.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique