Donny Elwood: “Je combats l’immigration clandestine”

Par | Cameroon-Info.Net
Mis a jour le Unknown -    17249 52
Artiste engagé pour sa fierté d’Africain, la condition des femmes ou des enfants, le chansonnier passe désormais à l’action en interpellant au travers de l’Association Pygmoïd les Africains sur la question de l’immigration clandestine.
Vous avez soutenu le candidat Sarkozy pendant la récente campagne présidentielle avec la chanson “ Sarko est en haut ” qui figure sur le site du président français. Pourquoi ce choix ? C’est un travail intellectuel et artistique qui m’a été proposé par l’état-major du candidat à la présidence française, Sarkozy. Il m’était demandé de réadapter la chanson “ mon frère est en haut de 2001 ” à “ Sarko est en haut ”. Une réflexion a été menée, on a échangé longuement. On est tombé d’accord pour une exploitation de cette œuvre pour la cause que vous évoquez. En fait, par rapport à ma propre conviction et en rapport justement avec la question de l’immigration clandestine qui concerne l’Afrique, je ne comprends pas pourquoi il y a toute cette souffrance qui est comme une sorte de renoncement à soi, d’oubli et d’abandon de son propre destin. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette sortie contre l’immigration clandestine menée par l’Association Pygmoïd dont vous avez la charge ? Je combats l’immigration clandestine. Quand quelqu’un est clandestin, ce n’est pas facile parce que j’ai touché du doigt des réalités tristes par rapport à mon métier de chanteur, j’ai pu voyager. J’ai vu les conditions difficiles dans lesquelles vivent les clandestins, j’ai vécu toutes ces souffrances. Je vous assure, c’est très souvent inhumain. Et çà ne grandit personne, ni le pays d’accueil ni le pays d’origine. Je souhaiterais que les gens partent dans des conditions régulières et qu’ils puissent vivre normalement dans tous les pays du monde. Donc, c’est l’immigration clandestine qui est mise en cause. Quels sont vos moyens d’action et que faites-vous des causes du départ massif des Africains en Europe ? D’abord, nous essayons de sensibiliser, au moyen des concerts, des débats… Vous voyez, nous sommes en discussion entre Camerounais sur cette question qui peut nous permettre d’atteindre les consciences, de repenser le voyage, organiser le voyage normalement et essayer de vivre dans de bonnes conditions, même quand on veut se déplacer. En fait, j’interpelle les gouvernements africains, la société civile, la jeunesse… C’est un débat qui mérite ce que j’appelle un zoom. Il faut qu’on comprenne ensemble pourquoi la jeunesse africaine est convaincue que c’est en partant à tout prix qu’elle peut trouver son compte. C’est en partant à tout prix qu’on peut réussir comme si en Afrique, il était complètement impossible de réussir.
Auteur:
 
 @
  • E-mail 2
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique