France - Villejuif: le dealer à l’immunité diplomatique renvoyé au Cameroun vendredi

Par Le Parisien | Correspondance
YAOUNDE - 21-Dec-2017 - 17h33   15909                      
23
Le jeune homme de 20 ans, soupçonné de trafic de drogue avait insulté les policiers. Il leur avait expliqué être intouchable. Le Parisien
Il y a une semaine, ce jeune homme connu des services de police avait insulté et menacé de mort des policiers....

Sa place est d’ores et déjà réservée dans un vol Air France Paris-Yaoundé. Le jeune homme de 20 ans soupçonné d’être à la tête d’un trafic de drogue à Villejuif et qui a insulté et menacé de mort des policiers va être rapatrié ce vendredi, a annoncé ce jeudi le sénateur (LR) Christian Cambon, président de la commission des Affaires Etrangères.

« J’ai eu l’ambassadeur au téléphone il y a un quart d’heure, a-t-il indiqué ce jeudi midi. Il m’a confirmé que sa place était réservée dans un avion qui part demain pour Yaoundé ».

Ce fils d’un membre de la délégation diplomatique camerounaise avait fait valoir son immunité diplomatique vendredi dernier face à des policiers de la brigade anti-criminailté du Kremlin-Bicêtre qui patrouillaient Cité Duclos.

Des policiers à qui il avait demandé de « baisser les yeux », leur expliquant qu’ils étaient « chez lui », avant de les traiter de « bande de fils de p… » et de les menacer de mort.

La veille, il avait mis en avant son statut de « protégé » alors qu’il était en garde à vue à Paris pour une affaire de stupéfiants. Le ministère des Affaires étrangères avait alors confirmé l’immunité. Le parquet avait ordonné sa libération « immédiate » et même la restitution des 480 € retrouvés dans sa chambre par des enquêteurs du groupe stups de Paris XIII.

Joint jeudi, le Quai d’Orsay avait fait savoir qu’il étudiait « les mesures susceptibles d’être prises à l’encontre de cette personne pour les faits qui lui sont reprochés ».

« L’ambassadeur a pris la mesure qu’il fallait », estime Christian Cambon, qui avait annoncé son intention au diplomate d’interpeller publiquement le gouvernement.

 

Source: Le Parisien

SUR LE MEME SUJET:


  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique