Haïti: Jovenel Moïse, le president Haïtien, assassiné à son domicile par des hommes armés

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jul-2021 - 13h25   12761                      
10
Jovenel Moïse, président Haïti CIN/Archives
d'après des informations relayées par France 24 il a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.

Le président de la République d' Haïti est mort. Jovenel Moïse qui presidait aux destinées des haïtiens depuis 2017, est mort assassiné à sa résidence privée dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021. D'après un communiqué qui a été rendu public par le gouvernement de la première république noire indépendante, l'assassinat de cet entrepreneur de 53 ans a été perpétré par un groupe d'individus armés non identifiés, qui a au passage, blessé son épouse.

«Vers une heure du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d'individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du président de la République et ainsi blessé mortellement le chef de l'État», a annoncé le chef du gouvernement dans un communiqué qui a été rendu public ce mercredi 7 juillet 2021. Tout en condamnant ce qu'il considère comme un acte odieux, inhumain et barbare, le Premier ministre appelle la population au calme et assure que la situation sécuritaire du pays est sous contrôle, révèlent nos confrères de France 24.

 Par la suite, le media français indique qu'il est pour le moment difficile de déterminer les motifs réels de cet énième acte de violence perpétré contre un Chef d'Etat haïtien. Toutefois , on soupçonne fortement la main criminelle des bandes armées qui contrôlent la quasi-totalité de la capitale du pays.

«Les circonstances sont assez floues sur ce qu'il s'est passé dans la résidence privée du président, qui habite sur les hauteurs de la capitale Port-au-PrinceL'annonce de cet assassinat dans ce contexte où les bande armées contrôlent une majeure partie de la capitale haïtienne, c'est jeter un peu plus le trouble dans ce pays où une majorité de la population vit sous le seuil de pauvreté et peine à survivre», explique  la correspondante de France 24 en Haïti.

Pour memoire, Jovenel Moïse avait été élu président en 2016 et avait pris ses fonctions le 7 février 2017. Selon l'Agence France Presse (AFP), Haïti, est gangrené par l'insécurité et notamment les enlèvements contre rançon menés par des gangs jouissant d'une quasi-impunité. «Une situation qui valait à Jovenel Moïse, accusé d'inaction face à la crise, d'être confronté à une vive défiance d'une bonne partie de la société civile.», précise AFP

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique