Jean De Dieu Momo: «Lorsque mon confrère Eric Dupond-Moretti arrive au Cameroun depuis l’aéroport jusqu’à son hôtel il ne trouve aucune scène de guerre. Au contraire il voit un peuple chaleureux qui vit en paix et dans l’allégresse générale, dans la joie donc»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Mar-2019 - 02h53   9548                      
49
Jean De Dieu Momo sur CRTV Capture d'ecran
Le ministre délégué à la justice estime que l’avocat français de Maurice Kamto a dû faire profil bas parce que son client était allé trop loin.

Jean De Dieu Momo commente le séjour de l’avocat français Eric Dupond-Moretti au Cameroun. Le ministre délégué à la justice vante dans une publication visible sur Internet la qualité de l’accueil que les autorités camerounaises ont réservé à ce conseil européen de Maurice Kamto. « Il découvre des autorités accueillantes et qui coopèrent avec lui. L’accès à ses clients lui est facilité et la confidentialité de son entretien avec ses clients garantie. Bref contrairement a tout ce qu’on lui a raconté au sujet du Cameroun avant, il découvre un pays différent et une affaire purement judiciaire dans laquelle les droits de la défense sont scrupuleusement respectés. Il s’offre le luxe de donner une conférence publique sans observer les formalités légales de la déclaration et n’est pas inquiété », soutient Me Momo. Plus loin, le juriste tresse une couronne de fleurs à son confrère français. « Voila un brillant avocat! Il a bien Compris que son client était allé très loin et avait franchi le Rubicon. Bravo confrère. Professionnellement Je te respecte. Au lieu de faire un saut dans le néant, mieux vaut négocier une porte honorable de sortie. C’est ici qu’un praticien du droit privé voit clairement ce que ne voit pas l’agrégé de droit public.'', conclut-il son propos.

Voici l’intégralité de cette sortie dont on imagine qu’elle ne va pas manquer de faire des vagues

 ''Lorsque mon confrère Dupond-Moretti arrive au Cameroun il s’attend a trouver une dictature criminelle pure et dure. Mais déjà à la demande du visa contrairement à ce qu’on lui avait dit, il ne rencontre aucune difficulté et son assistant et lui reçoivent leur visa. Lorsqu’il arrive au Cameroun depuis l’aéroport jusqu’à son hôtel il ne trouve aucune scène de guerre. Au contraire il voit un peuple chaleureux qui vit en paix et dans l’allégresse générale, dans la joie donc. A son hôtel il zappe la télé et découvre un pays en paix sur toutes les chaines. Le lendemain, il va vers les autorités et ne rencontre aucune difficulté. Il s’attendait au pire. Il découvre des autorités accueillantes et qui coopèrent avec lui. L’accès à ses clients lui est facilité et la confidentialité de son entretien avec ses clients garantie. Bref contrairement a tout ce qu’on lui a raconté au sujet du Cameroun avant, il découvre un pays différent et une affaire purement judiciaire dans laquelle les droits de la défense sont scrupuleusement respectés. Il s’offre le luxe de donner une conférence publique sans observer les formalités légales de la déclaration et n’est pas inquiété. Il va même jusqu’a faire ingérence dans les affaires internes de notre pays en suggérant que le président de la république devrait discuter avec Kamto   (ce n’est pas le rôle de l’avocat mais il a plaidé qu’il est un médiateur), sans recevoir de remontrances. Alors il comprend que l’affaire est cuite. Il fait profil bas et négocie. Entre les lignes il plaide la clémence et le pardon. Voila un brillant avocat! Il a bien Compris que son client était allé très loin et avait franchi le Rubicon. Bravo confrère. Professionnellement Je te respecte. Au lieu de faire un saut dans le néant, mieux vaut négocier une porte honorable de sortie. C’est ici qu’un praticien du droit privé voit clairement ce que ne voit pas l’agrégé de droit public.''

Me Momo Jean de Dieu

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique