Le journaliste Alain Foka raconte la vie de Kadji Defosso dans un livre

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Dec-2018 - 20h33   3955                      
1
Joseph Kadji Defosso Groupe Kadji
Le coffret en mémoire du célèbre homme d’affaires décédé en août dernier vient d’être dédicacé à Douala.

La vie du défunt  homme d’affaires camerounais Joseph Kadji Defosso -mort le 23 Août 2018- dans un coffret. C’est le travail effectué par le journaliste Alain Foka avec l’appui de la famille du « Fu’a Toula ». Le livre a été présenté au public le  11 décembre 2018 à Douala. L’on y découvre ses débuts, son peu de goût pour les études et sa grande envie d’aider les siens  englués dans la misère. Alain Foka fait savoir que  le ressortissant de la localité de Bana a échappé de peu à l’enrôlement forcé opéré par le général  français Leclerc en quête de bras pour défendre  son pays engagé dans la deuxième guerre mondiale au début des années 1940.  

L’on apprend aussi que l’ex maire de Bana lance la toute première boulangerie pâtisserie industrielle du Cameroun. Une boulangerie « dans laquelle tous ses enfants ont l’obligation de travailler pendant les vacances ». L’entreprise du Camerounais   va ainsi faire concurrence au fabricant de biscuits français BR qui finira par faire faillite.                 De nombreuses anecdotes de sa vie figurent dans l’ouvrage consacré au capitaine d’industrie et qui est vendu à 35 000 Francs CFA. Alain Foka écrit qu’ « il est aussi l’un des principaux acteurs de la Tripartite qui réunit le gouvernement, l’opposition et la société civile » en 1991.  

Alain Foka dit avoir « pris du plaisir » à raconter la vie de Kadji Defosso dans ce livre de 228 pages parce que admiratif de l’œuvre de l’homme. « Ce qu’il nous enseigne c’est qu’on n’a pas besoin d’être passé  par les canaux traditionnels des grandes écoles pour réaliser des choses. Notre culture est forte. Elle façonne des gens qui arrivent dans un environnement  hostile comme l’était  cet environnement dans les années 40 et qui réalisent des choses. L’histoire de Kadji Defosso doit faire comprendre aux jeunes que l’on peut réussir en restant sur place, que l’on n’a pas besoin de prendre la mer ».

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique