Monde - Indignation: Pour l’ONU, Donald Trump est un «raciste» et ses propos sur l’Afrique et Haïti sont «choquants» et «honteux»

Par Jean-M NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jan-2018 - 14h18   18649                      
7
Donald J. Trump Archives
Les Nations Unies condamnent les déclarations du président américain, qui a qualifié certains pays d’Afrique et Haïti de « pays de merde ».

Les réactions d’indignation se multiplient au sein de la communauté internationale après les derniers propos chocs du président des Etats-Unis. Le New York Times rapporte qu’au cours d’une réunion avec des parlementaires à la Maison Blanche le 11 janvier 2018, Donald Trump a demandé, faisant allusion à certains pays africains et Haïti, « Pourquoi voulons-nous tous ces gens d'Afrique ici ? Ce sont des pays de merde... Il nous faudrait plus de gens venant de Norvège ».

En réaction, le porte-parole des Nations Unies a employé un langage peu diplomatique pour condamner ces propos. « Il s'agit de commentaire choquants et honteux de la part du président des États-Unis", a déclaré Rupert Colville avant d’ajouter : « Désolée, mais il n'y a pas d'autre mot que raciste ». Une sortie du porte-parole de l’ONU qui en dit long sur la gravité du dérapage du 45è président des Etats-Unis.

Après une réunion vendredi, les 54 ambassadeurs du groupe africain de l’ONU ont publié un communiqué dans lequel ils expriment leur mécontentement et exigent des excuses de la part du successeur de Barack Obama. Le groupe s’est dit « extrêmement choqué » par les « les remarques scandaleuses, racistes et xénophobes » de Trump. Tout en s’inquiétant de « la tendance continue et grandissante de l'administration américaine (...) à dénigrer le continent africain et les gens de couleur », les ambassadeurs de l’Afrique aux Nations Unies ont exigé « rétractation et excuses » de la part de celui qui accumule les scandales à la Maison Blanche depuis son arrivée.

Face à la déferlante, Donald Trump a, comme à son habitude réagi sur Twitter. Sans vraiment démentir, il a affirmé que « Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur mais ce ne sont pas les mots utilisés ». Pourtant plusieurs parlementaires ayant assisté à la réunion, affirment avoir entendu les propos querellés de la bouche du président américain.

 

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Jean-M NKOUSSA
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique