Pendant les cinq prochaines années, l’Ordre de Malte France va œuvrer pour le renforcement de la santé militaire au Cameroun

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jul-2018 - 13h27   2047                      
1
Hôpital militaire de Douala Archives
Un protocole d’accord en la matière a été signé mardi, au nom du chef de l’Etat, par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), Joseph Beti Assomo, et Yann Bagio, le président de l’Ordre de Malte France.

Dans sa déclinaison, le protocole d’accord d’une durée de cinq ans, engage l’Ordre de Malte France à œuvrer pour le renforcement de la santé militaire au Cameroun. «Ceci passe par la formation du personnel en secourisme, chirurgie et traumatologie», rapporte Cameroon Tribune du mercredi 18 Juillet 2018.

Par ailleurs, apprend-on, cet organisme caritatif, entend offrir des équipements aux formations hospitalières du ministère de la Défense en matériels et médicaments, pour la prise en charge des indigents. Le gouvernement camerounais pour sa part est appelé à mobiliser le personnel de santé à l’hôpital Saint-Jean de Malte de Njombé dans le Littoral.

L’option majeure dans cet échange de ressources humaines étant le renforcement des capacités, et la production de soins de qualité aux personnes vulnérables. C’est d’ailleurs la conviction réitérée par Yann Bagio dans son intervention de circonstance. En saluant l’avènement de ce protocole qui consacre la bonne qualité des relations entre le Cameroun et l’Ordre souverain de Malte, il a rappelé leur mission qui est d’accueillir, de secourir et de soigner les personnes fragilisées par la vie, et de former leurs aidants.

Bon à savoir: Issu du plus ancien organisme caritatif au monde, l’Ordre de Malte France est une association catholique, hospitalière, créée en 1927 et reconnue d’utilité publique depuis 1928. Le MINDEF, Joseph Beti Assomo, a rendu hommage à l’Ordre de Malte France, dont la marque de générosité dans le monde est connue et reconnue.

Par ailleurs, il a dit toute la détermination du chef de l’Etat, chef des armées, à respecter les termes de ce protocole, pour des soins de qualité aux personnes nécessiteuses. Parmi celles-ci, les éléments de forces de défense et de sécurité engagés dans la lutte pour l’intégrité du territoire, et victimes d’attaques terroristes.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique