Présidentielle 2018 - Sam Severin Ango (journaliste) sur sa rupture avec Akere Muna: «Je ne pouvais plus continuer avec des gens qui badinent avec l’égalité de chance dans une république qu’ils veulent exemplaire»

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Aug-2018 - 12h37   15355                      
19
Sam Severin Ango Kare Djiaha
L’ancien soutien d’Akere Muna vient de le quitter pour devenir porte-parole et responsable de la communication de Frankline Ndifor Afanwi, l’un des neuf candidats à la présidentielle du 7 octobre prochain.

Huit mois après avoir rejoint Akere Muna, Sam Severin Ango vient de le quitter pour un autre candidat. Depuis le 14 août 2018, il est le porte-parole et responsable de la communication de l’équipe de campagne de Frankline Ndifor Afanwi, l’un des neuf candidats comme Akere Muna à la présidentielle du 7 octobre prochain.  Joint au téléphone le 18 août 2018, Sam Severin Ango a justifié son départ de l’équipe de l’ex-bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun.

« Nous n’étions plus d’accord sur les éléments de langage », a d’entrée de jeu déclaré l’ancien animateur d’Equinoxe Radio et Télévision. Et de poursuivre: « je ne pouvais plus continuer avec des gens qui badinent avec l’égalité de chance dans une république qu’ils veulent exemplaire. Au fil du temps, les discours  n’étaient pas en accord avec les faits et cela ne cadrait plus avec mon idéologie et mes valeurs ».

Sans entrer dans les détails, Sam Severin Ango reproche à son ancien soutien les mêmes tares que celles du régime qu’il combat pourtant. S’estimant un homme de principes et à la liberté de pensée, il a donc décidé de rompre et de s’engager avec le candidat qu’il considère comme  « le plus sincère et capable d’apporter le vrai changement ». Car  pense-t-il, le régime en place et l’opposition qui le combat sont tous englués dans un système diabolique qu’il faut renverser par un ordre divin.

A ces yeux, seul le pasteur Frankline Ndifor Afanwi tient un discours de verité. L’évangéliste de 38 ans, qui assure « avoir été choisi par Dieu» a été investi par le MCNC. Il accuse les politiques d’être responsables de la corruption généralisée au Cameroun, contre laquelle il entend combattre dès son élection. Nul doute que Sam Severin Ango qui a déjà fait le tour des medias, lui assurera plus de visibilité médiatique pour sa campagne électorale.

 

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique