RDC: l'ex porte-parole de Kabila dépose plainte dans une affaire de "faux diamant"

Par Agence France Presse | AFP
Kinshasa - 25-May-2019 - 12h51   2471                      
1
L'ancien porte-parole du régime Kabila, Lambert Mende, à Kinshasa, le 13 avril 2015 AFP/Archives/FEDERICO SCOPPA
L'ancien porte-parole du régime Kabila, Lambert Mende, a annoncé qu'il portait plainte contre l'actuel ministre de l'Intérieur en République démocratique du Congo, après sa brève arrestation

L'ancien porte-parole du régime Kabila, Lambert Mende, a annoncé qu'il portait plainte contre l'actuel ministre de l'Intérieur en République démocratique du Congo, après sa brève arrestation dimanche pour recel d'un diamant qui n'en serait pas un.

"J'ai déposé plainte auprès de l'auditorat général des forces armées (ndr: la justice militaire) contre le vice-Premier ministre (en charge de l'Intérieur) Basile Olongo", a déclaré l'ex-ministre de la Communication Lambert Mende joint vendredi par l'AFP.

La plainte vise également le directeur des renseignements généraux de la police, le général Vital Awashango, et un autre officier.

"Ils sont impliqués dans cette violence contre moi", a ajouté M. Mende. "Nous avons déposé plainte parce que nous avons subi des gros dommages suite à l'intervention".

Ministre de la Communication et porte-parole des gouvernements Kabila pendant 10 ans jusqu'à la transition de janvier 2019, député depuis, M. Mende a été brièvement arrêté à son domicile à Kinshasa dimanche dernier.

Le ministre de l'Intérieur Basile Olongo l'a accusé de détenir illégalement à domicile un diamant de 87 carats issu de l'exploitation artisanale.

"Il va devoir s’expliquer : pourquoi et comment il détient ce diamant qui ne lui appartient pas mais qui appartient à l’Etat congolais, obtenu par des creuseurs artisanaux clandestins?", avait déclaré lundi le ministre Olongo cité par la presse congolaise.

Or ce diamant de la discorde n'en serait pas un, selon le rapport d'un Centre d'expertise, d'évaluation et de certification des substances minérales.

"La pierre présentée n'est pas du diamant", lit-on dans cette expertise reproduite dans la presse.

Porte-parole des années Kabila, M. Mende, 66 ans, tente une difficile reconversion au poste de gouverneur dans sa province du Sankuru (centre).

Il n'a toujours pas été élu bien que seul candidat en lice.

Mi-avril, une majorité de grands électeurs (les députés provinciaux) avaient refusé de siéger pour entériner sa candidature unique.

L'élection a depuis été suspendue. "Nous attendons que la Commission électorale nous fixe une date pour que l'élection se tienne", a indiqué M. Mende.



| AFP

Auteur:
Agence France Presse
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique