Sadou Daoudou est mort hier à Ngaoundéré !

Par | Cameroon Tribune
Yaoundé - 22-Nov-2002 - 08h30   53465                      
0
Jusqu’à son décès, il occupait les fonctions de vice-président du Comité central du RDPC.
Alors que les Camerounais accueillaient la dépouille mortelle de Mgr Wouking, archevêque de Yaoundé, décédé la semaine dernière en France, ils ont appris avec consternation le décès de El Hadj Sadou Daoudou, ancien ministre d’Etat, vice président du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), survenu hier à Ngaoundéré, peu après 6 h, des suites de maladie. L’on savait Sadou Daoudou convalescent, puisqu’il est rentré il n’y a pas longtemps d’une évacuation sanitaire en France. Des sources bien informées indiquent même que son état de santé s’améliorait au fil des jours. Au point qu’on a été surpris d’apprendre son décès hier matin. Sadou Daoudou laisse l’image d’un homme pondéré, très attaché à la paix, au dialogue et à l’unité nationale. Il avait également un sens aigu du respect de l’autorité de l’Etat et de la légalité républicaine. Ce qui lui a valu une brillante carrière administrative et politique. Il sera tour à tour adjoint au chef de subdivision de Kaélé (1957-58), chef de cabinet du Premier ministre en 1958, député de l’Adamaoua à l’Assemblée nationale en 1960. La même année il est nommé secrétaire d’Etat chargé de l’Information dans le gouvernement Assalé. Nommé ministre des Forces armées (1961-1972), il devient ministre d’Etat chargé des Forces armées de 1972 à 1982. Le 7 juin 1982 il est nommé secrétaire général adjoint de la présidence de la République avec rang et prérogatives de ministre d’Etat. Le 6 novembre 1982, il devient secrétaire général de la présidence de la République avec rang et prérogatives de ministre d’Etat, poste qu’il occupe jusqu’en juin 1983. Au plan politique, Sadou Daoudou a été membre du Comité central et du bureau politique de l’Union nationale camerounaise (UNC), puis membre et vice-président du Comité central du RDPC. Né en 1926 à Ngaoundéré, Sadou Daoudou décède à l’âge de 76 ans, laissant une grande famille et de nombreux amis éplorés.
Source: BADJANG ba NKEN, Cameroon Tribune
  • E-mail 7
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique