Terrorisme: Plus de 10 000 nigérians fuyant des attaques de Boko Haram sont arrivés au Cameroun, dans la Region de l’Extrême-Nord

Par Peter KUM | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Jan-2019 - 13h32   4315                      
14
Des refugies nigerians fuyant les attaques de Boko Haram MSF
Les personnes ont fui Rann dans le Nord-est du Nigeria à la suite d'une violente attaque contre la ville le 14 janvier 2019.

Selon l’organisation humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF), plusieurs milliers de personnes ont fui Rann dans le Nord-est du Nigeria lundi et ont commencé à arriver à pied à Bodo, localité située dans l’Extrême-Nord du Cameroun, à environ 7 km de Rann.

L’équipe de MSF à Bodo estime qu'environ 10 000 personnes sont arrivées le mardi 15 janvier 2019 et que plusieurs milliers d'autres pourraient arriver dans les jours à venir. « Nous nous préparons à fournir de la nourriture, de l'eau et des soins médicaux à près de 15 000 personnes au cours des prochains jours. Nombre d'entre eux sont en état de choc et clairement affligés par ce dont ils ont été témoins. Ils ont tout perdu et ont besoin de toute l’aide possible », souligne Hugues Robert, responsable du programme MSF au Nigeria.

Des éléments de Boko Haram avaient attaqué une base militaire et avaient mis le feu à des camps de déplacés à Rann le lundi 14 janvier 2019 en fin de journée, selon des sources militaires et humanitaires. Ces mêmes sources rapportent qu’au moins 14 personnes sont mortes et des milliers d'autres ont fui l'attaque.

A Rann, de nombreuses parties de la ville ont été brûlées, y compris des maisons et des abris.  Le marché et les magasins d'alimentation ont également été détruits. L'entrepôt, le bureau et la pharmacie de MSF ont été pillés et réduits en cendres. Des caisses vides de fournitures médicales jonchent le sol à l'extérieur. 

La situation s'est dégradée de façon inquiétante ces dernières semaines dans le Nord-est du Nigéria. Plus de 30.000 personnes ont fui fin décembre les combats entre les forces de la coalition et les terroristes dans la région de Baga, sur les rives du lac Tchad, qui sert de base arrière à Boko Haram, selon l'Organisation des Nations-Unies.

Auteur:
Peter KUM
 @mafanypet
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique