Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 21-Oct-2014 - 09h16
Recherche:    Web CIN      By
1536 visiteurs en ligne
SÉCURlTÉ SOCIALE: L’éternelle marche vers la reforme
Click to jump to 'Repères'
YAOUNDE - 10 MARS 2010
© Michèle Ngosso Wandji | Repères
 3 Réactions
Malgré les nombreuses réflexions qui ont été menées sur la modernisation de la sécurité sociale au Cameroun, rien n'est encore effectif sur le terrain. Le dossier toujours en étude dans les services du Premier ministre
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Jojojames99
Switzerland
  0
22-Mar-2010 03:51 EDT
Hello Lokoboy. How are you doing?

I just want to thank you for your constructive remarks and your warmhearted message. But let me just explain two or three points as clearly as I can:

1- First of all, I am very optimistic about the Cameroonian People. I have always been; despite the flat-out incompetence of our Papy in charge. Our country's better days are ahead. I believe in Cameroon's success!

2- Whether Papy likes it or not, just like Ahidjo gave up the power about 30 years ago; one day, he will leave the Etoudi Palace forever and someone else will be at the helm.

3- As for the social security ''reform'' project and the other broken promises (Senate/ Constitutional court, etc..), here is my response (a paraphrase) and I do agree with you on that: As Abraham Lincoln, the 16th US President, once said: ''You can fool some of the people all of the time, and all of the people some of the time, but you can not fool all of the people all of the time''...
Our Papy still can fool some of the Cameroonian people all of the time, but we the vast majority of the Cameroonian People are here to remind him that he better stop thinking that we all are foolish as he seems to believe. A promise is a promise. Whether he bamboozle us once again as he already did with the Senate/Constitutional Court/...or not, It simply doesn't matter anymore because we don't trust him anymore. But as a people we carefully watch every move he makes. And if miraculously he keeps his word (Yes, I know, that's plain and simple naive), that 'reform'' will enhance our national safety net.

All in all, you're right that I really seem to be optimistic in my previous intervention with regards to the social security's so-called ''reform'' project. But, in the same time, it doesn't mean that I trust the old serial-liar. I don' trust him. Who really can trust him today? However, I still trust my country. I still trust you and all the other 18 millions Cameroonians.

Have a good day!
Lokoboy
Germany
  0
21-Mar-2010 17:37 EDT
Hallo Jojojames, I've been reading your reactions and interventions in this forum and want to say thank you for your openness to a lot topics. I like that openness about it all but don't you think you have been too open on this subjects? Or am I been wrong to read a little bit of optimism in you thinking that these reforms " Securite Social" is going to be different from any other policy that this government have ever proposed to us. I know that you are a really reasonable guy but to think that Papy will suddenly change and to think of the rest of the 90% not yet covered in this reform is a bit naive to me.
I would like you to think of the several prepositions (constitutions or otherwise) that he and his government have ever undertaken - Senate etc. Take it from me, Jojojames99, cameroon according to this guys is only about the 10% already covered and you can go and check who those 10%. These guys can not give us anything good - the best of them is dead! Don't be fouled! Always remember that your last paragraph, "Esperons simplement que ..... couverts atteigne "le taux de 100%" fixe " le 8/11/08" par "le gouvernment camerounais". Keep the spirit up, we are our tomorrow!
Jojojames99
Switzerland
  0
21-Mar-2010 09:22 EDT
Michèle Ngosso Wandji | Repères et CIN

Merci pour cet article fouillé sur un question qui mérite l'attention de la communauté nationale et de la diaspora car touchant au plus près la raison d'être d'une société comme la nôtre.

Toutefois, en parlant de la marche éternelle de la sécurité sociale camerounaise vers la réforme, vous semblez vouloir nous faire comprendre à travers le titre de cet article qu'il y a une sécurité sociale qui est déjà en place au Cameroun. Ce qui, (en l'état actuel de la CNPS et des institutions qui sont supposées prendre sa relève une fois la ''réforme'' implimentée) n'est le cas que pour 10% des citoyens Camerounais. Et parmi tous ceux qui ont une relation ''d'affaire'' avec la CNPS l'on peut vous confirmer que les services de la CNPS sont tout sauf de la sécurité sociale...

Le projet de ''réforme'' tel que vous le présentez enverrait le système de couverture sociale du Cameroun un siècle dans le futur si toutes les recommandations du comité de pilotage étaient réellement prises en considération et appliquées selon les réalités sociales et économiques de notre pays.

Car, y a-t-il encore besoin de le rappeler: La sécurité sociale est un ensemble d'institutions qui ont pour fonction de protéger les individus des conséquences de divers événements ou situations, généralement qualifiés de risques sociaux.

La sécurité sociale est surtout destinée à assister financièrement ses bénéficiaires qui rencontrent différents évènements coûteux de la vie. Au Cameroun comme partout ailleurs, l'on distingue quatre types d'évènements coûteux de la vie (aussi appelés risques). Ceux-ci forment les quatre branches de la sécurité sociale dans les pays qui ont un ''safety net'' efficace:
- La branche maladie (maladie, maternité, invalidité, décès) ;
- La branche accidents du travail et maladies professionnelles ;
- La branche vieillesse, veuvage, retraite, survivant (concept suisse) ;
- La branche famille (couvrant le handicap, le logement, etc...)

Espérons simplement que le dossier remis au PM et sur lequel collaborera sûrement le ministère du Travail et de la sécurité sociale ne s'éternise pas dans les tirroirs de l'administration; mais finisse par aboutir à la modernisation de la sécurité sociale et que le pourcentage de Camerounais couverts atteigne ''le taux de 100%'' fixé ''le 08 novembre 2008'' par ''le gouvernement camerounais''.
SÉCURlTÉ SOCIALE: L’éternelle marche vers la reforme
Click to jump to 'Repères'
YAOUNDE - 10 MARS 2010
© Michèle Ngosso Wandji | Repères
 3 Réactions
Malgré les nombreuses réflexions qui ont été menées sur la modernisation de la sécurité sociale au Cameroun, rien n'est encore effectif sur le terrain. Le dossier toujours en étude dans les services du Premier ministre
Tout était parti d'un constat. Seuls 10% de la population camerounaise bénéficie de la sécurité sociale. A travers la création du comité de réflexion sur la modernisation de la sécurité sociale, le 08 novembre 2008, le gouvernement camerounais s'est donné pour objectif d'élargir ce pourcentage pour atteindre le taux de 100% de couverture sociale. Ce comité avait donc pour mission de mener une réflexion sur la modernisation de la sécurité sociale au Cameroun. Plus précisément de recevoir, exploiter et valider les travaux réalisés par le comité de pilotage chargé de la réhabilitation de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) et de la réforme de la sécurité Sociale, mais aussi de formuler toutes les recommandations appropriées en vue d'un développement harmonieux de la sécurité sociale. Ce qui a été fait durant les trois mois assignés au comité et qui aura rendu sa copie dans les délais au Premier ministre, chef du gouvernement. Et depuis plus rien.

Lors de son exposé à l'occasion de la conférence annuelle du ministère du Travail et de la sécurité sociale du 3 au 5 mars 2010, la directrice de la sécurité sociale, Mme Pauline Mendomo a rassuré sur le bon état d'avancement de la copie toujours en étude chez le Premier ministre. Ce travail rendu tournait autour d'une réforme de l'organisation et d'une gestion moderne de la sécurité sociale, dans le sens de l'extension vers les populations non couvertes et vers l’amélioration des prestations actuelles. Quant à la mise en œuvre des trois avant projets de loi d'une part et des trois avant projets de décrets, autour desquels devra se bâtir la nouvelle configuration de la sécurité sociale au Cameroun, la directrice de la sécurité sociale a rassuré sur l'implication progressive des organismes publics et privés dûment agréés, une fois les documents adoptés par la hiérarchie. Pour ce qui est des structures privées, le Dr Mendomo évoque les mutuelles sociales y compris les mutuelles de santé, les entreprises privées d'assurance agréées par le code Cima et les sociétés de secours mutuels et les micros assurances sociales. Les organismes publics comprendront la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), la Caisse nationale des personnels de l'Etat (Cnpe), la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam).

Dans le nouvel esprit de «la sécurité sociale à la camerounaise», comme le définit le ministre du Travail et de la sécurité sociale, M. Robert Nkili, la Cnss hérite de l'entière Cnps. Mieux que cette dernière, elle s'élargira aux assurés volontaires tels que les travailleurs indépendants, corporations professionnelles libérales, artisans, commerçants, exploitants agricoles, et pastoraux etc. La Cnpe, qui prend en charge la gestation des prestations sociales des fonctionnaires et assimilés relevant tant du statut général de la fonction publique que des statuts particuliers, les agents de l’Etat relevant du code du travail, s'élargira vers les personnels recrutés et gérés par le parlement ainsi que ceux des collectivités territoriales décentralisées. La Cnam servira ses prestations à l'ensemble des personnes résidant au Cameroun, dans le cadre d'un régime obligatoire, l’indemnité de maladie et les prestations de soins médicaux. Tout comme la Cnss, la Cnpe va offrir quatre types prestations au profit de ses assurés. Il s'agit des prestations familiales, des prestations de vieillesse, invalidité, survivants; des prestations pour les accidents de travail et les maladies professionnelles et des prestations de maternité.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 5081 Réactions: 3 Transferts: 4 ]
Publicite

 3 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.