Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Dernière mise à jour: 21-Aug-2014 - 16h37
Recherche:    Web CIN      By
524 visiteurs en ligne
Méga meeting Rdpc Ouest: Les chefs traditionnels sèment la panique à Bafoussam
Click to jump to 'L'Actu'
YAOUNDÉ - 20 Février 2012
© Jérôme Serge Todjo | L'Actu
 1 Réactions
L'Assemblée des Fo'o de l'Ouest en posant les vrais problèmes, a créé la confusion au cours de cet évènement samedi dernier. «Par ailleurs, notre région attend la réalisation de plusieurs projets afin de rentrer véritablement dans le train du Cameroun émergeant»,
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Votre Réaction (Max.: 3000 caractères)
CIN_Id * (max. 20 carac.)
Register HERE !
Mot de passe *
I forgot my password
Localité * (max. 20 carac.)
E-mail *
( * ) : Champs obligatoires
Pacman
Le Mans
  0
20-Feb-2012 12:16 EST
@Jérôme Serge Todjo
donc, en demandant aux élites de ne plus venir prendre en otage la population, en achetant par exemple leur vote, les chefs traditionels sement la panique ?
j'aurais tout vu dans ce monde.
Méga meeting Rdpc Ouest: Les chefs traditionnels sèment la panique à Bafoussam
Click to jump to 'L'Actu'
YAOUNDÉ - 20 Février 2012
© Jérôme Serge Todjo | L'Actu
 1 Réactions
L'Assemblée des Fo'o de l'Ouest en posant les vrais problèmes, a créé la confusion au cours de cet évènement samedi dernier. «Par ailleurs, notre région attend la réalisation de plusieurs projets afin de rentrer véritablement dans le train du Cameroun émergeant»,
La région de l'Ouest n'a jamais «mobilisé tant de ses élites toutes classes confondues», a reconnu Madeleine Tchuinté, présidente du comité d'organisation dudit meeting. Seulement, la déclaration des chefs traditionnels de l'Ouest est venue jeter un trouble à cet évènement. Contrastant avec les discours de louanges à Paul Biya. Une sortie qui n'a pas plu.

«Le 22 septembre 2011, les chefs traditionnels de l'Ouest faisaient une déclaration officielle en vue de soutenir le candidat Paul Biya à l'élection présidentielle. Nous nous engagions alors nos populations pour un vote massif en sa faveur. Chose promise, chose faite», déclare David Simeu, chef Bapa, porte parole de l'Assemblée des chefs traditionnels de l'Ouest. Il ajoute: «Nous voulons ici adresser nos remerciements au peuple de l'Ouest pour ce vote sage en faveur d'un homme de paix et d'un programme de développement multisectorielle», dit-il, avant de remercier Paul Biya à son tour pour le choix porté sur les fils et filles de l'Ouest à des hautes fonctions du gouvernement.

Même si les chefs traditionnels reconnaissent que l'Ouest n'est pas oublié dans le programme des grandes réalisations avec notamment la construction du stade omnisports de Bafoussam, le futur réseau ferroviaire qui ira au Nord Ouest en passant par l'Ouest.., ces chefs en demandent toujours. «Le peuple camerounais est impatient. C'est pourquoi nous exhortons le chef de l'Etat d'appuyer sur l'accélérateur... Par ailleurs, notre région attend la réalisation de plusieurs projets afin de rentrer véritablement dans le train du Cameroun émergeant», dit-il avant de les égrener: la réhabilitation et l'extension des voiries urbaines de Bafoussam et Foumban; l'ouverture d'une compagnie de sapeurs- pompiers à Bafoussam; la création d'une structure étatique de développement des cultures de rentes à l'instar de la Sodecoton ou de la Sodecao; l'amélioration du climat des affaires par des mesures de facilitation aux créateurs d'entreprises et d'emplois et par l'allègement de la pression fiscale etc....

On aurait pensé à une trahison des chefs traditionnels à l'endroit des hommes politiques de l'Ouest. «Les élites politiques de l'Ouest doivent savoir qu'elles sont les porte-paroles des populations de notre région auprès du chef de l'Etat et du gouvernement. Elles devraient désormais, exprimer les problèmes de ces populations et non les déformer ou les taire pour soi-disant, préserver leur poste», averti les Fo’o de l'Ouest, avant de poursuivre: «le mandat politique que le peuple vous a confié n'est pas un passe-droit pour asservir ce peuple, bafoué votre culture, vos traditions et encore moins l'autorité traditionnelle qui les incarne». La menace continue: «Les prochaines échéances électorales ne devraient plus être des tremplins pour les aventuriers politiques et les personnes de moralité douteuse recherchant immunités et refuges... Les amateurs de distributions de boissons, riz, poisson, et billet de cinq cent francs bien craquants, pour acheter le vote du peuple n'ont qu'a bien se tenir», conclut les «Nomtemah» du Binam.

Rédaction de Cameroon-Info.Net
© 2000-2014 Cameroon-Info.Net [ Hits: 3384 Réactions: 1 Transferts: 3 ]
Publicite

 1 Réactions
 E-Mail  Imprimer  Réagir Bookmark and Share
Featured Stories...



P U B L I C I T E


P U B L I C I T E
Copyright  ©  2000 - 2013  Cameroon-Info.Net. Tous Droits Réservés.