Afrique - CEMAC: Accusés d’être les empêcheurs de circuler en Afrique centrale, les présidents Ali Bongo et Obiang Nguema se sont engagés à appliquer la libre circulation

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Feb-2017   59226 9
Username:
Password:
Goodman   02017-03-02 12:17
#1
Ali Bongo et Obiang sont les plus grands panafricanistes des côtes ouestafricaines n'est ce pas Afrique médias, Non mangez aussi tranquillement les gars qui est fou
      0
Raymann   12017-02-20 13:18
#2
Pendant ce temps Donald Trump veut fermer les frontières à ses voisins du sud, la Grande Bretagne se referme sur elle même, la libre circulation entre pays membres de l'UE aujourd'hui questionnée, l'Australie qui n'admet personne.....etc....
Soyons vigilant. Le monde entre doucement et sûrement dans une logique de guerre.
Ça va pas tarder bientôt.
L'histoire de la libre circulation c'est pendant les périodes de paix et de stabilité.
      0
Nyambarindon   252017-02-20 10:40
#3
bla bla bla habituels sur l’intégration régionale.Et une fois que des camerounais pourront se rendre au gabon ou en guinee equatoriale sans avoir a subir de tracasseries(j'veux bien voir ça!..) ça nous fera avancer de combien finalement?

Et si,au lieu de construire des villes en pleine foret,on construisait des usines pour pouvoir transformer nos matières premières?

d'abord on va créer des emplois de valeur
Ensuite On va pouvoir réduire certaines dépendances outrageantes vis-a-vis des importations
.
      0
Furax   352017-02-20 09:31
#4
"munis d’une pièce d’identité sécurité, notamment une carte d’identité nationale ou un passeport biométrique."

Cette condition ne permet pas la libre circulation, je reste persuadé qu'ils vont exiger le document biométrique, dont l'obtention est plus difficile du fait de son prix...Ces deux pays passent à côté de l'histoire...
      0
Djasso   242017-02-20 09:31
#5
Mentalités de sous-développées!Pourquoi ils refusent de les appliquer???Au besoin qu'ils sortent de le Cemac si ça leur pose un quelconque pro!
      0
Patoche   382017-02-20 09:11
#6
Salut,
Comme aucun pigiste de CIN n'a juge interessant de nous informer sur ce sujet, je profite de cet article pour feliciter le president du Benin qui, suivant l'exemple de son homologue rwandais, a supprime le visa d'entree dans son pays pour les ressortissants de 31 pays africains dont le Cameroun.
Pour revenir sur ce topic, en matiere d'integration, l'Afrique centrale est de toutes les facons, la zone la plus en retard en Afrique.
      0
OZAZIP   192017-02-20 07:59
#7
Ce n'est pas la première fois qu'une telle résolution est prise avec ces 2 pays là. On perd le temps avec la CEMAC
      0
Carlitos   282017-02-20 06:31
#8
Le pétrole n'est plus ce qu'il était... et puis il diminue déjà... en même temps que la grosse tête!
      0
From Quat   132017-02-20 06:23
#9
time will tell!
      0
Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon Archives
Les Chefs d’Etat du Gabon et de la Guinée équatoriale ont pris cet engagement lors du sommet des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) tenu le vendredi 17 février 2017 à Djibloho en Guinée équatoriale

Nous avons reçu à notre rédaction hier dimanche 19 février 2017, le Communiqué final qui contient les résolutions prises au cours de ce sommet. On y retient particulièrement, l’engagement pris par les présidents Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée équatoriale et Ali Bongo Ondimba du Gabon (absent mais représenté) d’appliquer la libre circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de l’espace Cemac munis d’une pièce d’identité sécurité, notamment une carte d’identité nationale ou un passeport biométrique.

Sur les six pays membres de l’institution sous régionale, le Gabon et la Guinée équatoriale étaient deux pays qui ont toujours refusé d’appliquer la libre circulation. Et ce n’est pas la première fois que les deux Chefs d’Etat prennent l’engagement de se plier à la recommandation des experts économiques qui estiment que la libre circulation serait l’une des solutions de sortie de crise économique. Maintenant que ces deux pays souffrent d’une terrible récession économique due à la baisse des recettes pétrolières, les observateurs pensent que bientôt, la libre circulation ne sera plus un vain mot en Afrique centrale.

Ci-dessous, l’intégralité du Communiqué final publié à l’issue de la 31e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac):

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez