Afrique - Diplomatie: Le Président congolais Denis Sassou Nguesso a-t-il tenté de Trumper tout le monde ?

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 28-Dec-2016   48978 7
Username:
Password:
Nyambarindon   22016-12-29 14:56
#1
Le pauvre!
Un voyage aux usa fort bruyant,mais pour rien.

Celui qui arrive au pouvoir en 1997 par un coup d'etat orchestre par la France,en serait a faire des visites officielles a de virtuels presidents aux usa.

Il devrait aussi programmer une de ces visites a la Marine Lepen,pendant qu'on y est..
      0
Mlk_do   12016-12-29 08:05
#2
Nous sommes 2 jours après "la rencontre", pas de place donc aux spéculations :

http://www.jeuneafrique.com/387759/politique/sassou-trump-rencontre-naura-lieu/
      0
Afro Juvenis   62016-12-29 04:26
#3
Je ne mettrais pas hors de cause les fils Trump dans cette histoire. Il y a quelques jours, une nouvelle circulait comme quoi ils ont commence a monnayer les entrees aupres du president-elu ( au prix de $1million).
https://www.theguardian.com/us-news/2016/dec/20/trump-children-eric-ivanka-donald-charity-selling-access

Aussitot que cela s'est ebruite, ils ont fait un retropedallage et tout annule. Je ne serais pas surpris que le pauvre Sassou est passe par la trappe. Ce qui accentue la honte c'est que contrairement aux autres personnalites alles a la rencontre de Trump depuis son election, la presidence conglolaise s'en est vente urbi et orbi avec communique officiel de la presidence, deplacement d'une forte delegation accompagne de reporters, etc. Ceci sans tenir compte des regles elementaires de diplomatie c-a-d vous ne pouvez pas vous rendre en "visite officielle" dans un autre pays si ce n'est pas a l'invitation du gouvernement au pouvoir. Or, Donald Trump pour l'instant n'est que le president entrant.

J'espere que Sassou a appris sa lecon. Il rentrera la queue entre les jambes... Better luck next time!
      0
Ndokoti   22016-12-29 03:33
#4
Trump ne recevra aucun corrompu africain. SALO
Les Americains d'abord......
Malchance
      0
Mlk_do   22016-12-28 23:26
#5
Président de quel comité ?
C' est la folie ou quoi ? A quoi sert un tel comité ? Qu est ce que sassou ou le Congo a à dire dans la crise lybienne? Laissez les lybiens ou ceux qui créé cette crise s en occuper.

Sinon le proche de Trump qui a démenti cette info n a pas de nom?
Donc sassou ose aller dans un pays, narguer le président en exercice et son équipe pour rencontrer autres citoyens? Et on parle de visite officielle. Il court peut-être parce qu'il craint d être traité comme Khadafi.
      0
Nyambarindon   82016-12-28 17:14
#6
Comme si l'on pouvait aller serrer la main à un type comme Donald Trump et aller s'en vanter quelque part !...

Tsuuiip!
      0
Goodman   112016-12-28 12:57
#7
Il a dépensé des milliards du peuple congolais pour aller tromperTrump, voilà comment on excroque les macaques ...il va parler du problème lybien en tant que qui? Que vous n'avez même plus honte, il voulait brandir çà comme son trophée de grd Prési...Quel fiasco...espèce de TUEUR
      0
Denis Sassou N'Guesso salue l'Ambassadeur des USA au Congo ???
Le Communiqué de la présidence de la République du Congo, signé le lundi 26 décembre 2016 par le Directeur du Cabinet Firmin Ayessa, a été assez clair et précis: «Le Président Denis Sassou N’guesso est attendu le 27 décembre 2016 aux États-Unis d’Amérique où il sera reçu, en sa qualité de président du Comité de Haut niveau de l’Union africaine sur la Libye, par le président élu des États-Unis, Monsieur Donald Trump».

En plus de ce communiqué, la présidence congolaise a publié sur son site internet, une photo montrant Denis Sassou N’guesso en train de serrer la main à Stéphanie Sullivan, l’ambassadrice des États-Unis au Congo, avant son embarquement pour le pays de l’oncle Sam. L’annonce de ce voyage a tellement fait jaser qu’une porte-parole de Donald Trump est sortie de ses gonds pour démentir cette information.

À nos confrères de l’agence Reuters, cette source proche du futur président américain a indiqué que ce dernier n’a pris aucun rendez-vous avec le Chef de l’État du Congo. Malgré ce démenti, le Gouvernement congolais, précisément le ministre de la Communication Thierry Moungalla, et celui des Affaires étrangères et de la Coopération, Jean Claude Gakosso, persistent et signent que Denis Sassou N’guesso rencontrera bel et bien Donald Trump avant de retourner à Brazzaville.

L'avenir mettra bientôt tout le monde d'accord.

Communiqué de la Présidence du Congo (c) Présidence du Congo
Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez