Afrique - Esclavage en Libye: L’Union africaine accuse l’Europe, somme la Libye d’ouvrir une enquête et exige des sanctions contre les auteurs

Par Iris BITJOKA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Nov-2017   10701
Alpha Conde Getty
Indignée, l’Union africaine promet d’user de tous les moyens à sa disposition pour que ce phénomène ne se répète plus jamais.

«Ignominie». C’est ainsi que l’Union africaine qualifie le commerce de migrants découvert en Libye. Une découverte qui semble avoir provoqué un véritable tôlé.

Dans un communiqué publié vendredi 17 novembre 2017, le président en exercice de l’Union africaine Alpha Condé a dit son indignation et condamné fermement la pratique qui a court depuis un bon moment en terre libyenne.

Condamnant fermement ce commerce de migrants, le patron de l’Union africaine par ailleurs président de la République de Guinée, a invité les uns et les autres à  préserver leur humanité qui soutient-il est la force de l’Afrique.

Le président Alpha Condé a invité les autorités libyennes non seulement,  a enquêter pour dégager les responsabilités et traduire les mis en cause en justice, mais aussi à revoir leur politique de détention des migrants.

 

La part de responsabilité de l’Europe

Dans une interview accordée à Radio France Internationale, le président en exercice de l’Union africaine Alpha Condé n’a pas hésité à pointer un doigt accusateur en direction de l’Europe, reprochant à cette dernière d’avoir demandé à la libye de bloquer les migrants dans leur pays.

Ci-dessous sa réaction sur RFI:

Alpha Conde (UA) sur Esclavage en Libye (c) RFI

Iris Bitjoka

Auteur:
Iris BITJOKA
 contact@cameroon-info.net
 @T_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez