Afrique - Hydrocarbures: Pénurie d'essence en Guinée équatoriale

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Apr-2017   33902 11
Username:
Password:
Haut Lieu   02017-04-19 09:53
#1
Bien dit Oceane
      0
Oceane    192017-04-05 21:01
#2
Man Tara,

Tous les intellos ne trahissent pas l'Afrique. Il y en a eu et il y en a de bons et de très bons même. Ce n'est de leur faute si leurs congénères "évolués", dans leur grande majorité préfèrent écouter ceux qui les ont formaté et leur ont enseigné la dépendance.
      0
Oceane    142017-04-05 20:41
#3
L'Afrique a cesser de gouverner il y a déjà plusieurs siècles. L'indépendance/ dépendance s'enseignent et s'apprennent à travers l'éducation. Mais vous préférez voir la fin au lieu de revenir au début.
"L'élite européenne entreprit de fabriquer un indigénat d'élite ; on sselectionnait des adolescents, on leur marquait sur le front, au fer rouge, les principes de la culture occidentale, on leur fourrait dans la bouche des bâillons sonores, grands mots pâteux qui collaient aux dents; après un bref séjour en métropole, on les renvoyait chez eux, truqués. Ces mensonges vivants n'avaient plus rien à dire à leurs frères; ils résonnaient. ...." Jean-Paul Sartre.

Voilà le début de l'affaire. Ces "mensonges vivants " ont continué le travail. Et on a une Afrique qui marche sur la tête.
      0
Man Tara   162017-04-05 19:46
#4
@Sergydukamer

"Malgré tout l'or du monde, quand on est pas autodépendant, on coure dans le sac".

@Paix Travail Patrie

"Bien fait pour eux ces arrogants."

Helas, l'Africain semble completement incapable de comprendre comment le monde fonctionne.

On s'accroche encore aux histoires de ressources naturelles.
Et l'Afrique en particulier, pense que le monde va continuer sur le modele de chasse et de cueillette.
On a les ressources, les "blancs" viennent cueillir, on est riche.
On base toute notre nos politiques et philosophies sur cette mentalite absurde.

Mais si on y regarde de pres, les Obiang et autres "anglophones" ne pechent pas par stupidite, ils pechent par egoisme.
Les premiers barils de petrole rendent riche. Oui, celui qui se trouve la lorsqu'on ouvre les puits de petrole.
Le peuple et l'economie du pays n'y comptent pour rien.
Les anglos nous disent:
On aura le petrole, on va faire des routes et les hopitaux.
Ils n'ont jamais compris que le petroleappartient au sol et au petrolier qui le sortira du sol.
Plus grave, le petrole n'est meme plus l'or noir. Allez demander au Saoudiens et aux Nigerians.
Mais dans la pensee africaine, s'il y a assez de barls pour m'enrichir, je peux me bomber le torse.
Encore une fois les intellos trahissent l'Afrique, a continuer a parler de ce fameux "gateau national"
      0
Carlitos   32017-04-05 17:10
#5
Un digne panafricaniste qui trône sur un émirat pétrolier et qui dépend de TOTAL pour ravitailler son pays en carburant! Curieux!
      0
Masanga   232017-04-05 10:25
#6
"L'entreprise française Total, principal fournisseur du carburant en Guinée équatoriale, n'a pas communiqué sur la pénurie."

Ce qui veut dire en clair que la Guinée Equatoriale n'a pas de raffineries et dépend du marché extérieur. La Guinée équatoriale qui est le troisième producteur de pétrole, après le Nigéria et l'Angola, exporte son brut et importe son carburant de l’étranger, principalement du Gabon, du Cameroun et de la Côte-d’Ivoire. Et je parie que Total raffine aussi à Fezzin (région lyonnaise en France) une partie de l'essence que la Guinée Equatoriale importe. Et comme le Cameroun lui-même ne raffine pas son essence (elle vient de Fezzin aussi), la boucle semble bouclée. Raffiner son essence assure pourtant l'indépendance...
      0
Paix Travail Patrie13    82017-04-05 05:46
#7
Bien fait pour eux ces arrogants. Teodorino doit etre entrain de se limer les ongles et defriser les cheveux qlq part avec largent du petrol lol
      0
Le1africa12    112017-04-04 20:24
#8
Je veux dire Guinée équatoriale? c'est un pays Africain?
      0
Le1africa21    92017-04-04 20:23
#9
La Guinée est un pays Africain?
      0
Bobolofiang19    82017-04-04 19:48
#10
On aura toit avec les singes au pouvoir en Afrique centrale.
      0
Sergydukamer   372017-04-04 16:43
#11
Malgré tout l'or du monde, quand on est pas autodépendant, on coure dans le sac.

Tant que l'Afrique n'optera pas pour un développement stratégique, elle restera esclave du monde.

300 000 barils de pétrole/jour et on ne peut pas satisfaire en carburant une population de moins de 800 000 habitants, c'est la honte grave.
      0
Teodoro Obiang Nguema Mbasogo Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la Guinée Equatoriale
Pays d'Afrique centrale producteur de pétrole, la Guinée équatoriale connaît une pénurie d'essence qui a atteint ce lundi la capitale du pays Malabo.

Le manque de carburant, dont la raison n'a pas été communiquée par les autorités, a débuté il y a une semaine dans la capitale économique Bata sur la partie continentale avant de toucher ce lundi l'île de Malabo, rapporte l’AFP ce mardi.

À Malabo, les voitures s'alignent en longues files d'attente devant les stations essence, aux côtés de piétons venus s'approvisionner avec des bidons. L'entreprise française Total, principal fournisseur du carburant en Guinée équatoriale, n'a pas communiqué sur la pénurie.

Jusqu’ici ni le Gouvernement ni Total qui est le principal distributeur de produits pétroliers du pays ne se sont prononcés sur la question. Cependant, on soupçonne un défaut de paiement des redevances à Total par le Gouvernement.

«Total réduit souvent la quantité de carburant quand le gouvernement lui doit de l'argent», a indiqué à l'AFP Ernesto Ondo ancien responsable technique chez Total Malabo.

La Guinée Equatoriale, pays d'environ un million d'habitants, dépend très largement des hydrocarbures pour ses exportations. Il s’agit d’une situation paradoxale, car la Guinée Equatoriale est l’un des plus gros producteurs africains avec un plateau d’extraction quotidien de plus de 300 000 barils.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez