Cameroun - 17e Journée mondiale du Réfugié: Le Cameroun commémore l’évènement au moment où il abrite environ 373 000 réfugiés et demandeurs d’asile

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jun-2017   628 0
Username:
Password:
Des enfants nigérians réfugiés dans un camp du HCR le 26 janvier 2015 à Baga Sola au Tchad afp.com - SIA KAMBOU
Le ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, présidera la cérémonie officielle de la Journée Mondiale du Réfugié mardi 20 juin, accompagné du Représentant du HCR au Cameroun, M. Kouassi Lazare ETIEN.

Le HCR (Haut-Commissariat des Nations Unis pour les Réfugiés) et le gouvernement du Cameroun commémorent la 17e Journée mondiale du Réfugié, en soutien à la force, au courage et à la résilience de ces personnes qui ont été forcées de fuir leurs foyers, a-t-on appris de source officielle.

La Journée mondiale du réfugié est également l’occasion pour le grand public de montrer son soutien aux familles déracinées. Cette année, cette journée est célébrée autour de la campagne #AveclesRéfugiés (#WithRefugees en anglais) qui appelle les uns et les autres à se mobiliser pour ces personnes vulnérables.

Il s‘agit de signer la pétition #AveclesRéfugiés et d’appeler ainsi les gouvernements à tenir leur promesse faite en septembre 2016, celle de «développer ensemble pour 2018 un Cadre global d’aide aux réfugiés; une approche à l’échelle de la société tout entière en solidarité #Aveclesréfugiés et un partage équitable pour soulager la pression portée sur les États qui accueillent les réfugiés et portent seuls la charge des déplacements forcés de populations».

Le Cameroun accueille aujourd’hui environ 373 000 réfugiés et demandeurs d’asile, dont 259 000 réfugiés centrafricains vivant dans les trois régions de l’Est, de l’Adamaoua et du Nord ; un peu plus de 88 000 réfugiés nigérians dans la région de l’Extrême-Nord et quelque 20 000 réfugiés urbains vivant principalement dans les villes de Douala et Yaoundé.

Il faut noter que le HCR s’occupe également de plus de 220 000 personnes déplacées internes dans la région de l’Extrême-Nord.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez