Cameroun - Administration: Deux mois après son installation, le Préfet de la Mvila n’a toujours pas occupé sa résidence de fonction

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2017   5285 7
Username:
Password:
Misterno   02017-09-15 18:22
#1
Je viens de perdre cinq minutes précieuses à parcourir pareil torchon.
      0
Bigam   22017-09-15 10:49
#2
Psuiiitt
Remplissage sous forme "d'Article"
      0
Dibobe   42017-09-15 00:26
#3
@JIBOFAT "Où est donc le scoop dans votre article, chère belle-sœur ? "
Voici un point où nous sommes differents: Ce n'est pas au journaliste de detecter le scoop. Son rôle est d' investiguer et de nous informer. Et ca nous revient d'en tirer le scoop ie de juger (parfois avec l'aide des analystes). Pendant que vous cherchez dans les scoop les histoires de serpents, moi je cherche autre chose.
En fait en tant que lecteur, voici les questions que je me pose quand je lis cette article:
- Quelle est cette manière de narguer les journaux? Elle envoie son garde de corps. Surtout pour une question aussi claire et simple? Si elle n'a pas de temps elle aurait au moins demander qu'on l'appelle... Conclusion: Elle fuit quelque chose ou elle est imbue de sa personne.
- Plus de 2 mois de refection c'est pas long? L'ancien était un porc?
- Combien coute une telle refection? Supposons que tous les préfets, sous-prefets et haut fonctionnaires le font. En tenant compte que Biya rote les préfets et sous-préfets presque tous les 3 ans.
- Que font les autres préfets affectés dans des departements où il n y a pas de case de passage?

Comme vous voyez, en narguant l'interview la préfete anime tout genre de spéculation
      0
Ricky   42017-09-14 23:30
#4
Au fait on ne dit pas plutôt la préfète pour une femme ?
      0
JIBOFAT   152017-09-14 16:58
#5
Où est donc le scoop dans votre article, chère belle-sœur ?
Même vous, en allant habiter une nouvelle maison, on devrait d'abord faire "l'état des lieux entrant".

Pour ma part, je croyais que votre scoop allait tourner autour d'un gigantesque serpent découvert dans cette résidence laissée par son prédécesseur.
Vous me faites parcourir inutilement votre article, il est creux et vide, belle-sœur.
      0
Balance   122017-09-14 16:14
#6
Les journalistes Camerounais exagerent. Comme Liliane Ndangue ne fait que reporter les propos du Journal le Jour, donnons lui le benefice du doute.

Le journaliste du journal le jour s'interroge: Pourquoi vit-il toujours dans la case de passage du Ministre de la Communication ?

Le journaliste du journal le jour reponds a sa question precedente: le Préfet attend la fin des travaux de réfection réalisés dans sa résidence de function.

Allez donc savoir quel fut l'interet d'un pareil article encore que lesdits travaux ne datent que de deux mois et non 2 ans de maniere a susciter des curiosites.
      0
Sergydukamer   52017-09-14 16:03
#7
Il faut la comprendre.
      0
Rachel Akono Ngazang, Préfet du Département de la Mvila Capture d'écran
Selon notre confrère Le Jour, l’autorité administrative vit toujours dans la case de passage du Ministre de la Communication.

Pourquoi le Préfet du département de la Mvila dans la Région du Sud n’a pas encore occupé sa résidence ? Alors qu’il a été installé dans son nouveau territoire de commandement il y a de cela deux mois. Pourquoi vit-il toujours dans la case de passage du Ministre de la Communication ? Ce sont des interrogations contenues dans l’édition du 14 septembre 2017, du quotidien Le Jour. Notre confrère rapporte qu’au lendemain de l’installation de Rachel Akono Ngazang, son prédécesseur Victor Marcel Mendel Nguangué a immédiatement libérer la résidence de fonction du Préfet.

«Ce 7 septembre 2017 vers 15h10 à la préfecture d’Ebolowa, Rachel Akono Ngazang a envoyé son garde du corps répondre au reporter du Jour qui voulait s’enquérir de la raison pour laquelle le Préfet ne rejoint pas sa résidence de fonction en ces termes : «je ne suis pas prête à parler de ça», peut-on lire dans les colonnes de notre confrère. Celui-ci indique que d’après des indiscrétions le Préfet attend la fin des travaux de réfection réalisés dans sa résidence de fonction. Lesdits travaux portent selon les mêmes indiscrétions sur le forage d’eau, l’électricité et la peinture. «Le Préfet a exigé qu’une clôture soit préalablement construite à sa résidence pour des raisons de sécurité», déclare une autre source du journal.

Il faut savoir que la case de passage actuellement occupée par le Préfet a été construite à l’occasion du comice agropastoral pour l’hébergement du MINCOM pendant la foire agropastorale. D’après le quotidien elle a été équipée à coup de millions de FCFA. Les autorités de la ville d’Ebolowa la sollicitent régulièrement pour y héberger des hôtes de marque.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez