Cameroun: Aéroport de Douala: Après les plaintes des compagnies aériennes sur le mauvais entretien de l’aéroport, le ministre des transports prescrit deux semaines de travaux imminents

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Feb-2018   17222
Aéroport de Douala Archives
Edgar Alain Mebe Ngo’o a réuni à cet effet représentants des compagnies et responsables des Aéroports du Cameroun hier 24 février 2018 à Douala.

Dans une lettre datée du 5 février dernier, les adhérents de la Airline Operators Committee (AOC) de Douala, l’association regroupant les 15 compagnies aériennes (Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, RAM, Ethiopian Airlines, Asky, Karinou Airlines, Kenya Airways, South African Airways, Trans Air Congo, Rwandair, Air Côte d’Ivoire, Cronos, Ceiba et même la compagnie camerounaise Camair-Co) desservant ledit aéroport, ont fait part aux responsables de cet aéroport de leur « préoccupation » sur l’état général de l’infrastructure.

Dans cette lettre envoyée au directeur général et au président du conseil d’administration des Aéroports du Cameroun (ADC), les chefs d’escale de ces compagnies protestent contre le mauvais entretien du matériel informatique et du matériel de piste (chariots, porte-conteneurs, etc.). Mais pas que. « Si on exclut quelques parties du cheminement des passagers, le bâtiment est d’une saleté repoussante : peintures défraîchies, murs décrépis, toilettes infréquentables, faux plafonds sales ou manquants, travaux d’aménagement abandonnés, huisseries fatiguées, branchements électriques ou informatiques incohérents aux circuits inconnus… », déplore l’AOC.

Après cette dénonciation abondamment relayée par la presse, le ministre des transports a reuni les differentes parties afin d’envisager des solutions. Au terme de la reunion du 24 février dernier à Douala, « certains travaux doivent être engagés par ADC et achévés dans deux semaines », a prescrit Edgar Alain Mebe Ngo’o. Toutefois, a reconnu le ministre des transports, d’autres travaux nécessitant des moyens conséquents seront réalisés à long terme. Edgar Alain Mebe Ngo’o a par ailleurs appellé à un dialogue permanent entre l’AOC et l’ADC pour lever désormais tout malentendu. « Notre cri d’alarme a été entendu et ça ne peut avoir que des conséquences positives sur la bonne marche de l’aéropuort et sur la valeur qu’on accorde à la vitrine du Cameroun qui est cet aéroprort », s’est de son côté rejoui Arnaud De Roder, président de l’AOC.  

Rappellons qu’en 2016, l’Etat du Cameroun avait concédé un prêt de 46 millions d’euros (30 milliards FCFA) sur quatre ans de l’Agence française de développemt (AFD pour rénover l’aéroport de Douala. La première partie qui concernait la rénovation de la piste, a été menée dès mars 2016. La suivante, qui concerne l’aérogare, a pris du retard et le dossier d’appel d’offres, ap perend-on, est en cours de réalisation et devrait être lancé dans les prochaines semaines, pour un début des travaux avant le mois de septembre prochain. Le chantier se poursuivra ensuite pendant deux ans.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez