Cameroun – Affaire ACFAC/FECAFOOT: Le verdict relatif à l’annulation ou non du récent processus électoral à la Fecafoot sera prononcé ce jour

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Apr-2019   1451
Membres de l'ACFAC JM Nkoussa
En attendant le dénouement, l’association des clubs de football amateurs du Cameroun (ACFAC) a tenu une conférence hier à Yaoundé. Au cours de celle-ci, les membres de l’association ont ouvertement accusé le Gouvernement de vouloir influencer le verdict de la chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA)

 Pour les Membres de l’ACFAC il est clair que le gouvernement camerounais a déjà choisi son camp dans l’affaire qui oppose leur association à la fédération camerounaise de Football (FECAFOOT).  Malheureusement, ce n’est pas le leur. Ces derniers en veulent pour preuves les  nombreux agissements douteux de certains ministres de la république. A en croire les membres de l’ACFAC, « Nous avons en notre possession des éléments probants qui montrent qu’il y‘a eu des démarches engagées par Narcisse Mouelle Kombi, Ministre des Sports  et de l’éducation physique,  Mbarga Mboa Philippe, ministre chargé de mission à la présidence de la république et Grégoire Owona ,Ministre du travail et de la sécurité sociale et vice président du comité national olympique et sportif du Cameroun, auprès d’un certain nombre de personnalités, des responsables de la CCA, auprès de certains arbitres pour que l’exécutif actuel à la Fecafoot reste pour la Can. Certains ont garanti qu’ils ont la main mise sur le TAS. Que quelque soit la raison avancée, on n’a qu’a envoyer l’affaire au TAS ils vont gérer à ce niveau. Ils ont dit à la CCA de faire ce qu’elle peut pour rejeter. Quand nous allons faire appel au TAS, ils vont s’occuper de ça, parceque la FIFA leur a donné des garanties» révèle Abdouraman Hamadou, président de l’Etoile Filante de Garoua.

Par ailleurs, l’association des clubs de football amateurs du Cameroun dénonce également le jeu trouble de certains hommes de loi pourtant engagés dans la procédure judicaire qui connaitra son dénouement ce 11 avril 2019. Toutes ces récriminations l’ACFAC les a portées à l’attention de Kalkaba Malboum, président du comité olympique national du National, qui jusqu’ici n’a pas dit le moindre mot concernant ces accusations. Précise nos confrères du Journal le Jour en kiosque ce jeudi 11 avril 2019.

Pour rappel dans la procédure judicaire qui connaîtra son dénouement ce jour, l’Acfac demande l’annulation des textes de la FECAFOOT adoptés le 10 octobre 2018. L’association évoque pour cause, la violation des dispositions de la loi N014 du 18 juillet 2018. Si cette dernière  obtient gain de cause, cela entrainerait par voie de conséquence, l’annulation du processus électoral qui a conduit à l’élection de Seydou Mbombo Njoya à la tête de la FECAFOOT.

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez