Cameroun - Affectation au Ministère de la Santé: Le Dr Yves Bassong répond à André Mama Fouda

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2017   7916 5
Username:
Password:
Zehmedang   22017-09-15 22:08
#1
Cet homme forme et soigne des Kamerunais il ne mérite pas ce traitement d'un ministre qui se sent blessé dans son égo ! D'autant qu'il dit s'être exécuté dans cette affectation qui n'honore aucunement son ministre de tutelle. Il faut arrêter ce gaspillage des ressources humaines au Kamerun. Pense-t-on devoir encourager d'autres Kamerunais futurs médécins à croire en notre pays ? Quand on est capable de vomir un médecin qui a plus de 12 ans d'études supérieurs pour sauver des vies ! et opère dans le service public ?
      0
Djeli   172017-09-14 21:15
#2
"..[]..Le neurologue dans les colonnes du quotidien répond à son supérieur hiérarchique qui l’a sommé de rejoindre son poste d’affectation à Somalomo à l’Est du Cameroun. Dans le communiqué du 12 septembre 2017, André Mama Fouda indique que dans le cas où le Dr Yves Bassong ne regagne pas son poste, il sera placé en position d’absence irrégulière. ...|].."

"...[]..L’enseignant de neuroanatomie à la faculté de médecine de Bamenda dans la Région du Nord-Ouest, indique par ailleurs qu’il a d’autres fonctions qu’il doit assumer...[].."


Le docteur en neurologie enseigne à Bamenda de la 1ère à la 6ème année de la faculté de médecine et travaillait dans un hôpital de la même localité.
Il est affecté dans un hôpital situé à 405 KM de l'université de Bamenda où il est tout de même maintenu par l'Etat en tant qu'enseigne, sachant que l'Université de Bamenda appartient à L'Etat.

SI je résume bien, mama fouda l'affecte à deux postes de travaux différents distants l'un de l'autre de 405 km.

Donc mama fouda peut être ministre exerçant à Yaoundé et délégué à la santé à Cashiga.
Ou alors notre spécialiste de la chasse aux allogènes mama fouda a cru que notre docteur en neurologie a le don d'ubiquité.

Les créatures sont à l'image de leur créateur, NUL.

Attention au revers de la médaille qui risque,
      0
Sergydukamer   242017-09-14 16:10
#3
C'est ça qu'on appelle "mal gouvernance"
      0
Maguida   352017-09-14 15:44
#4
on envoi un neurologue a Somalomo pour le punir ou pour punir ses étudiants et ses patients qui a Yaoundé enaient d un peu partout pour le consulter ?
pauvre abruti de ministre de la santé
      0
Unik Patriot   422017-09-14 14:17
#5
C'est la guerre ouverte entre les BASSONG et les FOUDA.

Courage Docta. C'est le cœur du bandit qui bat. Dès que le patron de FOUDA rentre de son voyage, il le fait auter. Et tout redeviendra normal.
      0
Dr Pierre Yves Bassong Archives
Le neurologue accusé d’avoir abandonné son poste à l’Est, affirme le contraire.

Comme le constate notre confrère Mutations la «guerre» est loin d’être finie entre André Mama Fouda le Ministre de la Santé (MINSANTE) et le Dr Yves Bassong. Le neurologue dans les colonnes du quotidien répond à son supérieur hiérarchique qui l’a sommé de rejoindre son poste d’affectation à Somalomo à l’Est du Cameroun. Dans le communiqué du 12 septembre 2017, André Mama Fouda indique que dans le cas où le Dr Yves Bassong ne regagne pas son poste, il sera placé en position d’absence irrégulière. Mais le mis en cause est ferme, il affirme être assez régulièrement présent à son service. «Je vais assez régulièrement à mon poste de travail pour qu’on puisse parler d’une absence irrégulière au Cma où je reçois deux patients tous les deux jours. Je ne vis pas dans cette localité. J’étais en partance pour Somalomo lorsqu’on m’a fait parvenir le communiqué. J’ai eu un souci avec mon véhicule. J’ai passé toute la journée au garage», explique-t-il.

L’enseignant de neuroanatomie à la faculté de médecine de Bamenda dans la Région du Nord-Ouest, indique par ailleurs qu’il a d’autres fonctions qu’il doit assumer. Il dit qu’il a même été interpellé par les autorités locales pour s’expliquer sur ces absences. «J’ai d’autres responsabilités. J’encadre près de 400 étudiants. En plus d’être enseignant de la première à la sixième année dans cette faculté de médecine, j’encadre des étudiants en thèse», ajoute le neurologue. Pour rappel c’est au mois de mai 2017 que le Dr Yves Bassong qui est par ailleurs le président du Syndicat des médecins du Cameroun (SYMEC), a été affecté à Somalomo par le MINSANTE. Il était en service à l’hôpital régional de Bamenda. Il a été muté à la suite d’une grève des médecins organisée en avril par le SYMEC dans le but de réclamer des meilleures conditions de travail.  

    

 

 

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez