Cameroun - Affrontements de New-Bell à Douala: Le Gouverneur Dieudonné Ivaha Diboua a décidé de sévir

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Mar-2017   4843 1
Username:
Password:
District_attorney   12017-03-18 13:59
#1
what is that ? and you have policemen in the city !!! strange......No actions
      0
Dieudonné Ivaha Diboua, Gouverneur de la Région du Littoral Archives
Les contrôles inopinés vont être effectués. Les populations de l’Arrondissement de Douala 2e sont appelées à ne plus se déplacer sans leur carte nationale d’identité. Dieudonné Ivaha Diboua a également appelé les populations à s’organiser en comités de vigilance, mais à ne pas se rendre justice.

Les autorités administratives de la Région du Littoral ont tenu une réunion de crise hier, 16 mars 2017, après les violents affrontements qui ont eu lieu au quartier New-Bell, dans l’Arrondissement de Douala 2e. Le Gouverneur Dieudonné Ivaha Diboua a décidé de sévir à travers des descentes inopinées, a-t-on appris de source médiatique. Aussi, les populations de cet Arrondissement sont appelées à ne plus se déplacer sans leur carte nationale d’identité.

«Dieudonné Ivaha Diboua a également appelé les populations à s’organiser en comités de vigilance, mais à ne pas se rendre justice. Il le dit parce qu’une mort dont les circonstances restent floues serait à l’origine de cette montée de violence dans le quartier», explique une source proche des services du Gouverneur, à Douala.

Cependant, il reste constant que dans la nuit du 14 mars,  de jeunes gens armés et jusqu’ici non identifiés sont entrés massivement à New-Bell pour agresser et spolier les populations. Les agresseurs ont remis ça au matin du 15 mars. Attaquées, les populations de New-Bell ont riposté et posé des barricades. Ces affrontements ont fait de nombreux blessés.

Cependant, de nombreux témoignages relayés par les médias notent que les assaillants du 14 mars ont attaqué le quartier en représailles à la mort de leur «frère», présumé voleur, tué par les populations. L’on a appris par la même occasion que ces affrontements seraient l’œuvre de groupes armés drogués, de «gangs organisés», d’après la Maire de Douala 2e. Ces attaques seraient récurrentes, mais à des intervalles beaucoup moins réduits.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez