Cameroun - Année scolaire 2017/2018: Des missions de contrôle régulières pour garantir une couverture optimale des enseignements inscrits au programme

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Sep-2017   1608
Conseil de cabinet Archives
C’est une prescription du Premier Ministre aux ministres en charge de l’éducation nation. Philémon Yang l’a formulée mardi lors du Conseil de cabinet extraordinaire sur la rentrée scolaire 2017/2018.

Le Chef du Gouvernement a également instruit le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires visant à concrétiser, au courant de l’année académique 2017-2018, la promesse présidentielle de don de 500 000 ordinateurs aux étudiants des universités.

Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet extraordinaire présidé hier par le Premier ministre, chef du gouvernement.

«Le Premier ministre, chef du gouvernement, Monsieur Philemon Yang, a présidé ce mardi 19 septembre 2017 dès 09 h à l’immeuble principal abritant ses Services, un Conseil de cabinet extraordinaire consacré à la rentrée scolaire et universitaire 2017-2018.

Y ont pris part, le ministre d’État, ministre de la Justice, garde des Sceaux, les ministres, les ministres délégués et les secrétaires d’État.

Trois points figuraient à l’ordre du jour de ces assises :

Un rapport du ministre de l’Éducation de base sur « le déroulement de la rentrée scolaire 2017-2018 dans l’enseignement primaire et maternel » ;

Un rapport du ministre des Enseignements secondaires sur « le déroulement de la rentrée scolaire 2017-2018 dans l’enseignement secondaire » ;

Un exposé du ministre de l’Enseignement supérieur sur « les préparatifs de la rentrée universitaire 2017-2018 ».

Au terme du mot introductif du chef du gouvernement, le ministre de l’Éducation de base a fait savoir que la rentrée dans les écoles maternelles et primaires s’est déroulée de manière satisfaisante sur l’ensemble du territoire national. À la faveur de la mobilisation de la communauté éducative et des dispositions prises par le gouvernement, la reprise des cours est effective depuis le 04 septembre 2017 dans toutes les régions du pays, y compris dans les écoles situées dans les camps de réfugiés. Dans la région de l’Extrême-Nord en particulier, la réouverture de 17 écoles, fermées suite aux exactions de la secte Boko Haram, est effective. Au total, à la date du 15 septembre 2017, plus de 90% des enseignants sont présents à leur poste de travail.

Le ministre de l’Éducation de base a en outre indiqué que le taux de reprise scolaire est en constante augmentation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où des perturbations ont été enregistrées l’année dernière. Une stratégie spécifique a été mise au point afin de rattraper les retards observés dans la couverture des enseignements. Par ailleurs, dans la perspective de renforcer l’encadrement pédagogique des élèves, le ministre a annoncé la finalisation imminente de la troisième phase de contractualisation des enseignants titulaires du Certificat d'aptitude professionnelle d'instituteurs de l'enseignement maternel et primaire (CAPIEMP), à travers le recrutement de 2 990 nouveaux enseignants.

Intervenant en deuxième lieu, le ministre des Enseignements secondaires a affirmé que les dispositifs mis en place ont permis le démarrage normal des cours dans les établissements relevant de l’enseignement général et technique, suivant le calendrier établi. L’évaluation de la première quinzaine de la rentrée scolaire confirme une nette évolution du taux d’assiduité des élèves au niveau national, qui est passé de 42,52% à 66,37% entre le 04 et le 13 septembre 2017.

 Au-delà de ce bilan globalement positif, le ministre des Enseignements secondaires a souligné que le bon déroulement de l’année scolaire en cours commande la mise en œuvre de mesures appropriées au plan sécuritaire, le respect par les responsables administratifs des quotas horaires dévolus aux enseignements, ainsi qu’une meilleure collaboration entre les enseignants et les associations des parents d’élèves.

Prenant la parole à son tour, le ministre de l’Enseignement supérieur a fait le point des préparatifs de la prochaine rentrée académique. Il en ressort pour l’essentiel que celle-ci aura lieu officiellement le 26 septembre 2017 dans les universités d’État et les instituts privés d’enseignement supérieur, à l’exception des universités de Buea et de Bamenda qui ont été autorisées à réajuster leur calendrier académique pour respecter le taux réglementaire de couverture des programmes d’enseignement supérieur. Afin de garantir une plus grande sérénité dans le déroulement des activités académiques, des mesures sont prises pour assurer la mise à disposition intégrale de l’allocation spéciale due aux enseignants au titre de la modernisation de la recherche universitaire, ainsi que la prime à l’excellence accordée aux étudiants méritants.

En guise d’innovations, le ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé l’introduction des enseignements en éthique publique et l’accélération du processus d’harmonisation des programmes, à l’effet de rendre effective la mobilité intra et inter universitaire des étudiants. Il a enfin précisé que le processus de fabrication des 500 000 ordinateurs offerts aux étudiants par le président de la République est en cours. Un premier lot de 80 000 exemplaires sera réceptionné dès le mois de novembre prochain et distribué au fur et à mesure aux étudiants, y compris ceux inscrits au titre de l’année académique 2017-2018.

À l’issue du débat qui a suivi ces exposés, le Premier ministre a instruit les ministres en charge de l’Éducation de base et des Enseignements secondaires de déployer régulièrement sur le terrain des missions de contrôle et d’évaluation, afin de garantir une couverture optimale des enseignements inscrits au programme. Au ministre de l’Enseignement supérieur, le chef du gouvernement a instruit de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires visant à concrétiser, au courant de l’année académique 2017-2018, la promesse présidentielle de don de 500 000 ordinateurs aux étudiants des universités.

Dans le cadre des divers, les membres du Conseil ont suivi deux rapports circonstanciés du ministre des Travaux publics et du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, respectivement sur (i) les mesures prises en vue du rétablissement de la circulation sur le tronçon routier Edéa-Yaoundé, suite à la rupture du trafic intervenue le 18 septembre 2017 au lieu-dit « Ebomè » et (ii) sur le climat sécuritaire qui prévaut sur l’ensemble du territoire national, au lendemain de la rentrée scolaire.

Le Conseil s’est achevé à 11h45mn.-

Yaoundé, le 19 septembre 2017
Le secrétaire général des Services du Premier ministre,
(é) Séraphin Magloire FOUDA

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez