Cameroun: Annoncées pour décembre 2017, les voitures chinoises «Made In Cameroon» demeurent invisibles

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Feb-2018   5028
Voiture chinoise exposée au Salon de l'automobile de Yaoundé Mutations
Les premiers échantillons avaient été présentés au mois d’Avril dernier au Palais des Sports de Yaoundé.

Ils avaient été annoncés en grande pompe pour le mois de décembre 2017. En dehors d’une vingtaine de spécimens présentés au Palais des Sports de Yaoundé, en avril 2017, rendus à ce jour, les véhicules « Made In Cameroon », demeurent invisibles, constate le bihebdomadaire Le Financier d’Afrique dans sa livraison du mercredi 7 février 2018.

Il faut dire que des sources à la Cameroon Automobile Holding Compagny (CAHC) en charge de la réalisation de ce projet avaient indiqué comme préalable, le parachèvement des travaux de construction des locaux devant abriter l’usine de montage desdits  véhicules. L’on apprend par ailleurs que 1,4 milliards FCFA ont déjà été investis par cette entreprise, pour ce projet qui nécessite 92 milliards FCFA pour son opérationnalisation.

 

Futures voitures made in Cameroon (c) Expo

 

Futures voitures made in Cameroon (c) Expo

Il faut dire que la somme investie jusqu’ici n’aurait servi que pour la confection des 20 modèles de voitures exposées en avril dernier. L’objectif de cette démarche était alors de familiariser le public avec la marque « Star of Africa ». Dans la foulée, une foire de l’automobile annoncée pour le mois d’octobre 2017, « servirait de vitrine pour présenter au public la marque camerounaise ainsi que différents types de véhicules qui seront montés sur place », affirmait Lu Fuqing, patron de la Cameroon First Automobile Manufactured Compagny, entreprise chargée de construire l’usine de montage des véhicules tropicalisés, qui a définitivement abandonné le projet.

D’après le journal, des responsables chinois et camerounais ne se sont pas encore prononcés sur ce retard. Pourtant, pour balayer toute ambigüité quant à la qualité de ces véhicules, les promoteurs de la CAHC SA avaient précisé que ces véhicules de haute performance, seront commercialisés à des prix très concurrentiels, adaptés au pouvoir d’achat du Camerounais moyen. A long terme, la CAHC SA envisage d'ailleurs la production et la commercialisation de véhicules de marques nationales capables de compétir sur le marché continental au même titre que certaines marques internationales, notamment Toyota, Mitsubishi, Kia, Suzuki et autres marques européennes dont les véhicules de seconde main ont envahi le marché africain.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez