Cameroun: Apres avoir pris acte du retrait de la CAN 2019 à son pays, Paul Biya s’engage à réaliser tous les investissements liés à l’organisation de cette compétition majeure de la CAF

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Jan-2019   6844
Stade d'Olembe COCAN
Le Chef de l’Etat qui avait solennellement pris l’engament de faire jouer la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun, n’a pas assumé la responsabilité de son gouvernement dans l’échec de cette opération.

A la faveur de son discours à la Nation le lundi 31 décembre 2018, le président de la République s’est prononcé pour la première fois sur le retrait de l’organisation de la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun.

«Comme vous le savez, notre pays était engagé à accueillir le grand rendez-vous du football africain en 2019. La Confédération Africaine de Football, au regard de certaines données, a pensé qu’il fallait procéder à un glissement de date. Nous en avons pris acte. Comme je l’ai déjà dit, tous les investissements liés à l’organisation de la CAN seront réalisés. Je saisis cette occasion pour vous demander de rester mobilisés afin qu’à terme, la modernisation de nos infrastructures routières, ferroviaires, hospitalières et sportives liées à ce grand événement, se concrétisent : notre pays le mérite bien » a déclaré le « premier sportif » camerounais sans prendre le risque d’avancer une nouvelle date.

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football avait pris la décision le 30 novembre 2018 de retirer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations au pays champion d’Afrique en titre en raison du retard dans la construction des infrastructures liées a cette compétition.

Au lendemain de cette décision, les langues se sont déliées pour dénoncer les détournements de fonds et les goulots d’étranglement qui seraient la cause du retard à l’origine de la décision de la CAF. Dans son adresse à la Nation, le Chef de l’Etat qui avait solennellement pris l’engament de faire jouer la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun, n’a pas assumé la responsabilité de son gouvernement dans l’échec de cette opération.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez