Cameroun: Après le 4ème Salon urbain de Douala (SUD), la ville s’embellie de 15 œuvres d’art

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Dec-2017   5432
Oeuvre d'art de Jean David Nkot F. Nonos
Fruits de 16 artistes peintres, sculpteurs, plasticiens…ces œuvres rendent hommage à des figures historiques qui ont joué un rôle dans la construction d’un imaginaire collectif.

Certaines affichent déjà fière allure dans les artères de la ville. D’autres le seront l’an prochain. Après la clôture de la 4ème édition du festival international d’art public de Douala, quinze œuvres d’art vont embellir la capitale économique. Elles sont l’imagination de 16 artistes (11 Africains et 5 Européens) peintres, sculpteurs, plasticiens… Parmi elles, « The Burden » ou (fardeau) de Justine Gaga. La lauréate du 2ème prix du Dak’art 2014 dote la ville d’une sculpture monumentale faite d’aluminuim et de roues d’environ 10 mètres de hauteur. Mais elle ne sera installée devant la poste centrale à Bonanjo, qu’en 2018.

Il y a aussi « les dits et non-dits » de Jean David Nkot, « Les chaises de la dignité » d’Hervé Yamguen, pour ne citer que celles là. Au quartier Nkongmondo, précisement à la rue des manguiers, avenue « UM Nyobe », « Les dits et non-dits » de Jean David Nkot attire. L’ouevre du jeune plasticien est une replique de la façade de la maison située à Nkongmondo du sécretaire général de l’Union des populations du Cameroun (UPC), Ruben Um Nyobe, assassiné par les colons français en 1955. Avec en plus, une partie du discours du leader nationaliste prononcé le 17 décembre 1952 à la tribune des Nations Unies à New-York aux Etats-Unis, que le plasticien a pris le soin d’inscrire sur cette façade en aluminuim.

L’œuvre se présente sous forme d’un timbre géant et mesure 8,5 m de long et 2,5 m de large. Une manière pour l’artiste d’affranchir la mémoire du nationaliste. « Je me suis rendu compte que j’étais ignorant de mon histoire. Dans ma quête, j’ai découvert et appris des choses. J’ai donc voulu les partager avec tout le monde », explique l’artiste. Des œuvres artistiques qui ont en commun l’humain et qui mettent en valeur sa place dans la societé. D’ailleurs, « La place de l’humain », etait le thème du SUD 2017 qui s’est déroulé du 5 au 10 décembre 2017.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez