Cameroun - Assainissement: Le Ministère de la Santé s’engage à fermer 3058 formations sanitaires clandestines

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Oct-2017   3100
André Mama Fouda, ministre de la Santé publique Cameroon Tribune
C’est une décision prise au terme d’une réunion tenue avec les Ordres professionnels de la santé.

S’il y a quelque chose à retenir de la réunion du 20 octobre 2017, présidée par André Mama Fouda Ministre de la Santé publique (MINSANTE), c’est la décision de procéder à la fermeture de 3058 formations sanitaires qui sont dans l’illégalité au Cameroun. La mesure devait en principe prendre effet dès ce lundi 23 octobre 2017. Réagissant sur le sujet, la Cellule des Informations sanitaires (CIS) a révélé que le pays dispose au total de 3343 formations sanitaires privées, identifiées et géolocalisées sur l’ensemble du territoire national. Et les formations sanitaires visées par le MINSANTE ne disposent ni d’une autorisation de création encore moins d’ouverture et de mise en service.

La décision du MINSANTE paraît salutaire pour les Ordres professionnels de la santé. Présents à la réunion suscitée, le Pr Tetanye Ekoe vice-président de l’Ordre national des Médecins du Cameroun (ONMC)  a indiqué que «de nombreux médecins fonctionnaires ont ouverts des cabinets privés et détournent les malades pour leur structure». Aussi il a été question au cours de la rencontre d’apporter des éclaircis sur les lois qui encadrent l’exercice des différentes professions et leurs décrets d’application.

Le journal L’Anecdote édition de ce jour qui relaie également la décision du MINSANTE de fermer les formations sanitaires hors la loi, rappelle que dans l’optique d’assainir le secteur de la santé au Cameroun, André Mama Fouda avait saisi le 6 mars 2017, les Gouverneurs de Région et les délégués régionaux avec les états des formations sanitaires clandestines, aux fins de leur accorder un délai de 90 jours pour se conformer à la réglementation en vigueur. Le 3 avril 2017 les délégués régionaux ont été relancés sur le sujet. Et d’après le MINSANTE, juste 298 formations sanitaires ont manifesté la volonté de se conformer à la réglementation.

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez