Cameroun - Assemblée Nationale: En l’absence des manifestants députés SDF, le Ministre de la Défense a entretenu les parlementaires sur le déploiement d’un dispositif spécial dans les Régions anglophones.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Dec-2017   9757
Joseph Beti Assomo, ministre de la Défense Archives
«Vous verrez bientôt de vos yeux, comment ce dispositif se met en place dans les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest afin de mettre hors d’état de nuire les terroristes»

Les ministres qui ont terminé leur grand oral devant les membres de la Commission des finances et du budget, sont reçus à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle pour des discussions générales sur des différents projets de loi et autres sujets majeurs de l’actualité.

C’était le cas hier lundi 4 décembre 2017. Les députés se sont retrouvés à l’hémicycle pour examiner et adopter le projet de loi sur la ratification de l’accord sur le transport aérien entre le Cameroun et l’Arabie saoudite et le projet de loi sur la ratification du traité sur le commerce des armes.

Parmi les membres du gouvernement qui ont échangé hier en séance plénière avec les députés, il y a Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence en charge de la défense. A cette occasion, il a informé les élus du peuple que sur très haute instruction du Chef de l’État, chef des armées, il sera bientôt déployé un dispositif sécuritaire spécial dans les Régions anglophones où depuis un mois, militaires et policiers sont assassinés par des terroristes, membres présumés des organisations qui revendiquent l’indépendance de la partie occidentale du Cameroun.

« Vous verrez bientôt de vos yeux, comment un dispositif  spécial se met en place dans les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest afin de mettre hors d’état de nuire les terroristes. Il faut passer à l’action pour préserver les vies humaines et l’intégrité du territoire du Cameroun. Il est question de mettre là-bas des installations à la hauteur des menaces terroristes. Toutes les composantes des forces de défense et de sécurité sont concernées. » a déclaré Joseph Beti Assomo.

Cette séance plénière de plusieurs heures, est la première qui se tient dans la sérénité, en l’absence des députés du SDF, la principale formation politique de l’opposition, qui ont perturbé les précédentes séances publiques pour réclamer l’ouverture au parlement, d’un débat inclusif sur la crise anglophone.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez