Cameroun: Aux origines de la Zcard de l’ingénieur Arthur Zang

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2018   8066
Marc Arthur Zang, inventeur de la Zcard Archives
L’ingénieur camerounais Arthur Zang, inventeur du Cardiopad, la première tablette médicale africaine, a signé le 17 septembre 2018 à Yaoundé, une convention de partenariat avec la Campost en vue de l’exploitation de la Zcard, une carte à puce permettant d’effectuer des paiements grâce à des terminaux électroniques.

Cette convention avec la Campost consacre ainsi le lancement officiel de la Zcard, projet que l’inventeur du Cardiopad peaufine depuis l’année 2016, à travers la Zng Smart Card Factory, l’entreprise créée à cet effet, et grâce à laquelle l’ingénieur camerounais annonçait la création de 150 emplois directs.

Dans une interview accordée à La Nouvelle Expression du vendredi 28 septembre 2018, l’inventeur revient sur l’origine de ce projet qui va changer le mode de vie des camerounais.

«J’ai créé en 2013 une première entreprise qui vendait des cartes à puces aux universités ceci grâce à un logiciel que je programmais et donc, j’ai voulu produire des cartes sur place pour pouvoir les utiliser dans d’autres domaines d’application que pour l’identification, la sécurité et le contrôle d’accès.

Donc, c’est pour cela que j’ai décidé d’implanter une usine au Cameroun et lorsque nous avons pu implanter la première chaîne de production, nous nous sommes dit qu’il fallait multiplier les produits, trouver plus d’applications pour les cartes à puces qui pouvaient faciliter la vie des gens. Et la première chose qui nous a paru très évidente, c’est l’utilisation des cartes à puces pour le paiement électronique.

De ce fait, nous avons étudié notre environnement et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait beaucoup de problèmes de monnaie qui se posait dans notre pays en particulier dans les taxis et dans les cagots. Il existe plusieurs destinations dans la ville de Yaoundé notamment Poste Centrale, Nkoabang, Mendong où on a dû arrondir les frais de taxi de 150 FCFA à 200 FCFA parce que les gens n’avaient jamais la monnaie, donc 50 FCFA pour payer leur destination.

Donc, grâce à cette carte à puce, les problèmes de monnaie ne vont plus se poser dans notre pays. C’est pour cette raison que nous avons conçu ce projet pour faciliter l’accès aux paiements électroniques».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez