Cameroun - Bilinguisme: Voici ce qu’il faut savoir sur les membres de la commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Mar-2017   51185 13
Username:
Password:
Wahsih Ike   22017-03-18 15:06
#1
@ Man Tara

Qui t’a dit que seuls les gens instruits ou avec de gros diplômes sont des fins politiques ?

Si tel était le cas, John Ngu Foncha soutenus dans la Mamfe Division par WNO Effiom et Egbe Tabe ; dans le Victoria Division par Paul M Kale et dans le Kumba Division par Ebong Ngalame et Nzo Ekang-Ngaki n’auraient jamais battu le Dr Emmanuel Mbelle Lifafe Endeley lors du scrutin sanctionnant la Réunification du Cameroun en février 1961. Quand il fallait choisir la Députée au parlement de Southern Cameroons, les représentantes des trois Départements méridionaux de cette Région autonome de l’ancien Eastern Nigérien ont voté massivement pour la femme graffie que fut Mme. Josepha Ngong Nemen Mua. Cette dernière Députée fut désignée Femme du Siècle, avec Mme Anne-Marie N’Zie et Mme Gwendolyn Burnley en 2000. Il faut donc faire attention quand tu racontes des sottises sur ce que représente un(e) quelconque politicien(ne) dans sa circonscription électorale.

Le fait que M. Musonge soit un ingénieur civil comme beaucoup de forumistes ici et qu’il fait les quelque œuvres caritatives dans son Fako natal ne fait pas de lui l’élu du peuple. Après avoir prêché la haine à l’endroit des ressortissants du Nord-Ouest par les siens, il fut pris à partie par certains chefs de la SWELA (sic !) et le par Député Mbile qui a laissé entendre (et je le soutiens car je le connais à titre personnel) que les graffies ont toujours été tenaces quand ils tiennent à quelque chose. Et qu’il a tissé des bons rapports avec ces derniers au fil des ans
Man Tara tu es novice dans les rapports entre les ressortissants du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les jeunes anglophones te disent que plus jamais la politique de diviser pour mieux régner par les autorités de Yaoundé ne sera plus de mise chez eux mais tu t’entêtes à vouloir démontrer le contraire.

Quand l’immuabilité nous tient !
      0
Wahsih Ike   02017-03-18 15:04
#2
Diboukimesse

J’espère bien que je peux te tutoyer. Merci pour l’analyse que tu as faite quant à ce que représente un politicien fait par Popol à l’instar de Peter Mafani Musonge. Il ne représente personne outre sa famille et son cercle à lui. Si on devrait passer par les élections libres, Musonge n’allait jamais battre les politiciens rodé tels que Njalla Quan et un ancien PM du Cameroun que je préfère taire le nom.

Les jeunes anglophones et ils en sont nombreux disent haut et fort que l’ingénieur Musonge n’est pas en phase avec les ressortissants de la Région du Sud-Ouest car il prêche la discrimination contre les ressortissants de la Région sœur du Nord-Ouest. Les Moh Manyu, Atem3H, First October 1961 et j’en passe disent que les liens de parenté et consorts entre les deux régions en question sont tellement forts que M. Musonge est en train de prêcher dans le désert.

Que M. Yang soit un administrateur au-dessus de tout soupçon ne fait aucun ombre de doute. Mais dans son Oku natal s’il se présente aux élections contre un gros calibre comme Fai Yengo Francis, il sera battu. T’as don raison de dire ce que tu as fait savoir à certains de nos frères et sœurs francophones. Ton analyse tient aussi débout dans les régions dites francophones au Cameroun
      0
Man Tara   02017-03-18 01:04
#3
@Diboukimesse

"Donc le nkukuma ne veut pas comprendre que la fronde est née du fait que les anglophones nommés par lui ne sont justement pas reconnus par la Communauté anglophone et que des Muna par exemple on commence en avoir marre ???"

As-tu seulement lu le post de Stoph de 212017-03-17 15:08

Ce posteur qui est "anglophone", dit, verbatim:

"Dear Mr. Musonge, what do you lack to make a good president?
Your records before you dabbled into politics where you have now have your "hands tied" was really inspiring and admirable.
- Matgenie
- CDC
You were a humanitarian, an engineer who showed his savvy"

Le Nkukuma, comme tu dis chosit donc les gens dont la valeur est TRES reconnue par les "angophones".
Mon commentaire personnel est que ces anglophones ne veulent aucune solution a leur suppose probleme. QUien fait n'existe pas.
C'est pour ca qu'ils font obstacle a tout.

le Nkukuma has been trying to bend backward to accomodate them.
Nkukuma leur fait des courbettes a l'envers maintenant. ils n'ont pas de probleme et sabotent la seule personne qui essaye de les accomoder.
Ou est Ahidjo ma'aleu?
Fochive doit se retourner dans sa tombe, se disant "Je suis vraiment mort"
      0
Man Tara   02017-03-18 00:49
#4
"Dear Mr. Musonge, what do you lack to make a good president?
Your records before you dabbled into politics where you have now have your "hands tied" was really inspiring and admirable.
- Matgenie
- CDC
You were a humanitarian, an engineer who showed his savvy. My dear Papa,"

Who does not see the absurdity in this post??? And even the contradiction.

The Dear Papa who had showed his savvy and humanitarian,side is quickly turned into a man who has a creator (meaning a person lifted from nothing to be created into something.in spite his engineering degree)

In fact, I have very little knowledge of Mr Musonge. But I'm just analysing the post.

The poster suggests Musonge lacks nothing to be a President. But now he tells some truth and becomes a nothing

In fact Musonge did not tell lies when he said the "anglophones" are mainly NW elites. It's clearly born out by facts Nobody has come forwards with contradicting information.
Except, insults and gratuituous putdowns
      0
AfriCameroun   72017-03-17 18:31
#5
Chesco0021 , quand on dit de juger le maçon au pied du mur on voit bien qu'il s'agit déjà d'un macon.
si on vous place un pécheur au pied d'un mur, vous devez jugez quoi?

Le Système actuel est moqueur, déjà ce sont les membres du RDPC, dans ce cas la dimension du problème est affaiblie.

Je pense que des personnes essaient de perdre du temps attendant la fin du match.
      0
Seanblair   182017-03-17 16:47
#6
Si le Cameroun francophone ne veut pas prendre son independance de la France qu'il laisse les Anglophone prendre leur independance.
      0
Diboukimesse   232017-03-17 16:01
#7
Donc le nkukuma ne veut pas comprendre que la fronde est née du fait que les anglophones nommés par lui ne sont justement pas reconnus par la Communauté anglophone et que des Muna par exemple on commence en avoir marre ???
      0
Stoph   222017-03-17 15:08
#8
Your "thank you" for preaching hatred against your own type has come barely a few weeks after from your "Creator"
Dear Mr. Musonge, what do you lack to make a good president?
Your records before you dabbled into politics where you have now have your "hands tied" was really inspiring and admirable.
- Matgenie
- CDC
You were a humanitarian, an engineer who showed his savvy. My dear Papa, politics is not for you. Do you listen to some of your political speeches years after?
      0
AfriCameroun   312017-03-17 14:34
#9
Chesco0021 , quand on dit de juger le maçon au pied du mur on voit bien qu'il s'agit déjà d'un macon.
si on vous place un pécheur au pied d'un mur, vous devez jugez quoi?

Le Système actuel est moqueur, déjà ce sont les membres du RDPC, dans ce cas la dimension du problème est affaiblie.

Je pense que des personnes essaient de perdre du temps attendant la fin du match.
      0
Chesco00224    22017-03-17 13:54
#10
On juge le macon au pied du mur

Nous mettons la charrue avant le boeuf en jugeant, critiquant a tout va
      0
Finesse   262017-03-17 13:44
#11
The man who heads the Commission to promote bilingualism and multiculturalism is the same person who few weeks ago was pitting the South Westerners against their North Western brothers and sisters in his bid to look for a way out of the ghost towns and strikes. He called for a meeting with failed , govt sponsored opportunist elites to denounce the North Westerners and actually reveal who was behind the recommendation to violate the rights of SW and NW by shutting down the internet services. Few weeks down the line to this day, he is named as the President of a Commission to promote bilingualism and multiculturalism.

When Biya changed the form of Govt and violated the constitution endlessly he did not create a commission to do that. If he has a solution to the issue , then it does not need a commission. A commission is a distraction to kick to ball into the tall grass. Simply saying to the world and Cameroonians , yes I have heard , I am sorting it out , I have created a commission , concentrate your attention on them and leave me alone. Then he says to his cronies , I have given you another forum to spend state funds as reward for your loyalty , you what to do , keep stalling as always.
      0
Johnpapapapa   232017-03-17 10:31
#12
This abomination called commission is dead even before it begins. We don't have the least regard for such rubbish. After all which commission created in this country has even worked. This is just another money laundry gang created by the chief of gang himself Paul Biya
      0
Adama    372017-03-17 09:48
#13
Commission inutile pour des résultats vides car aucun membre de cette fameuse commission de la honte n'est crédible.

Tous ces aventuriers ne sont qu'au service du dictateur et non du peuple et par conséquent ne valent rien aux yeux des Camerounais serieux.
      0
Senator Peter Mafany Musonge Archives
Nommés par décret présidentiel du 15 mars 2017, Ils ont pour la plupart déjà été aux affaires.

Comme le note le quotidien Mutations édition du 16 mars 2017, le Chef de l’Etat a fait appel aux has been pour diriger la commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme. La plupart des 15 membres de cette commission a déjà été aux affaires. L’équipe que va diriger Peter Mafany représente les grandes ères culturelles du pays. Oumarou Djika Saïdou professeur des lycées d’enseignement général, a été délégué régional du Nord à l’ex-ministère de l’éducation nationale avant d’être nommé inspecteur général au ministère de l’éducation de base. Il a été secrétaire général du ministère de l’industrie, des mines et du développement technologique. Militant de la première heure du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), pour le quotidien sa nomination a tout l’air d’être un lot de consolation. Quand on sait qu’en 2013 il a été le challenger «malheureux» du Sénateur Baba Hamadou. «Le Rdpc avait préféré investir l’ancien Ministre du Tourisme», écrit le journal. Appelé par le Chef de l’Etat à faire partie de l’équipe de Peter Mafany Musongue Mutations écrit qu’il s’agit d’une récompense pour ses efforts consentis pour le parti au pouvoir. Actuellement Oumarou Djika Saïdou occupe la fonction de président de la commission de passation des marchés publics pour la Région de l’Adamaoua.

Françoise Angouing est la présidente de la section du Rdpc Kadey Nord 1. Le quotidien rapporte qu’elle se démarque au sein du parti au pouvoir par son engagement contre le tribalisme dans sa section. On se rappelle que lors des opérations de renouvellement des organes de base de sa formation politique en 2015, pour la mettre hors de la course, il avait été dit qu’elle n’est pas originaire de Batouri et qu’elle n’y réside pas. Le journal pense que sa nomination sonne comme une victoire. Et désormais celle qui a été chargée de mission au Premier Ministère pourra s’en servir comme témoignage pour le combat qu’elle a su mené.

Jean Marc Afesi Mbafor originaire du Nord-Ouest est le président en exercice du Conseil national de la jeunesse du Cameroun. «Président au mandat tumultueux» ses collaborateurs lui reprochent une mauvaise gestion de l’institution qu’il dirige. Il est aussi accusé de «servir ses propres intérêts au détriment de ceux de la jeunesse». Le 21 septembre 2015 il a été renversé lors d’une assemblée. Il a été réhabilité dans ses fonctions par le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique de l’époque Ismaël Bidoung Mkpatt. Et depuis janvier 2016 Mounouna Foutsou l’actuel ministre de la jeunesse a prorogé son mandat de six mois.

L’Abbé Jean Marie Bodo est présenté par le quotidien comme l’ami de Paul Biya. Il a été membre du Conseil national de la communication. Musicologue, peintre, sculpteur, journaliste et promoteur de radio le journal dit que c’est un prélat qui ne s’ennuie pas, et qui bénéficie d’une relation privilégiée avec le Président de la République.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez