Cameroun - Boko Haram: Un responsable du RDPC meurt dans un attentat suicide à Sanda-Wadjiri (Extrême-Nord)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Sep-2017   3361
Des combattants de Boko Haram Archives
Un attentat suicide a fait 5 morts ce mercredi matin dans la localité de Sanda-Wadjiri, dans la commune de Kolofata, département du Mayo-Sava, région de l’Extrême-Nord.

Probablement venu du Nigeria voisin, le terroriste a réussi à se glisser dans la foule de fidèles concentrés dans la prière avant d’actionner sa charge explosive qui a également fait plusieurs blessés.

Parmi les personnes tuées, figure Boukar Yasalou, président de la section locale du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir. L’explosion a également tué trois autres civiles: Madva Oumaté, Aminami Alamdou, et Oumar Gazawa.

Les villages de l’arrondissement de Kolofata, frontalier au Nigéria, font partie des localités camerounaises qui paient le plus lourd tribut dans la guerre contre Boko Haram. Les assaillants de la secte islamiste nigériane y effectuent régulièrement des attaques armées, des attentats suicides, qui se soldent par des morts, des enlèvements, les destructions de bien et le vol de bétail.

Présenté il y a peu par les autorités du pays comme moribond et quasiment anéanti, Boko Haram a repris du poil de la bête depuis quelque mois dans la région de l’Extrême-Nord camerounais frontalier avec le Nigeria et le Tchad.

Le 5 septembre dernier, le mouvement jihadiste avait tué trois personnes à Dzaba, avant d’enlever huit autres et d’incendier quarante-six cases et une église chrétienne. Au moins 2000 civils et militaires ont été tués au Cameroun dans le cadre de la guerre contre Boko Haram.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez