Cameroun - Can Total Gabon 2017: Que faut-il attendre des Lions indomptables du Cameroun ? Quelles sanctions pour les joueurs qui ont refusé d’honorer le rendez-vous de Libreville ?

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 09-Jan-2017   1911 0
Username:
Password:
Roland Félix Eyoum RFE
À jour j - cinq pour le coup d'envoi de la phase finale de la CAN 2017 au Gabon, l'analyste indépendant, Roland Felix Eyoum s'est inspiré de la préparation mouvement de l'équipe nationale du Cameroun pour spéculer sur les capacités des Lions indomptables à gagner un cinquième titre continental.

CAN TOTAL GABON 2017: QUE FAUT-IL ATTENDRE DES LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN ? QUELLES SANCTIONS POUR LES JOUEURS QUI ONT REFUSÉ D’HONORER LE RENDEZ-VOUS DE LIBREVILLE ?

C’est dans une semaine seulement que sera donné le coup d’envoi de la trente et unième Édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Coté Cameroun on a assisté à une dizaine de désistements qui ont fait penser à certains observateurs de la scène footballistique africaine que les Lions indomptables du Cameroun sont très mal partis. Certains voient même déjà une sortie prématurée des compatriotes de Samuel Eto’o dès le premier tour de la compétition. Nous avons froidement analysé la situation pour nous rendre compte qu’en fait les désistements observés devraient plutôt être considérés comme un avantage pour le Cameroun.

Pour comprendre la décision de la dizaine de joueurs de ne pas se rendre au Gabon, il faut convoquer le fait que la CAN se joue au même moment que les championnats européens. Les joueurs risquent parfois gros lorsqu’ils viennent défendre les couleurs nationales dans ces conditions. On se rappelle que c’est à cause des CAN 2000 et 2002 que l’emblématique capitaine des Lions indomptables, Rigobert Song, avait perdu sa place de titulaire de Liverpool pour se retrouver, grâce à Winfrid Shaeffer, au FC Cologne en Allemagne pour éviter un chômage précoce. C’est pour cela que toute personne de bonne foi devrait accorder des circonstances atténuantes à tous ces joueurs qui ont décidé de rester en club pour sauver ou préserver leurs carrières. Ceci est encore plus valable pour ceux qui venaient à la CAN pour s’asseoir sur le banc de touche.

Il n’y a donc aucun doute qu’Allan Nyom, Joel Matip et Eric Maxim Choupo-Motig répondront présents lors des regroupements en période FIFA qui n’affecteront en rien leurs carrières. Ils renforceront très efficacement le noyau dur qu’est en train de confectionner Hugo Broos. Ces joueurs seront donc particulièrement utiles dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018 ou le rappel des troupes doit se faire avec les renforts souhaités d’Alexandre Song, d’Idriss Carlos Kameni et pourquoi pas de Samuel Eto’o, pour faciliter les victoires aller et retour sur les Green Eagles du Nigeria, condition pour une qualification pour le Mondial 2018 en Russie.

Au lieu donc d’amener au Gabon des joueurs qui ne sont pas motivés à l’idée d’abandonner leurs clubs pendant tout un mois, et qui pourraient donc précipiter notre élimination dès le premier tour pour rentrer rapidement retrouver leurs clubs, il vaut mieux partir avec ceux qui ont la motivation totale et l’envie suffisante de se faire une place au soleil grâce à cette tribune qui leur est offerte. Cette motivation et cette envie sont susceptibles de créer l’adrénaline qu’il faut et le déclic indispensable pour aller le plus loin possible et pourquoi pas remporter la compétition continentale tant convoitée. Une bonne prestation durant la CAN permet aux footballeurs de glaner des contrats plus juteux mais également de se positionner comme cadres inamovibles de notre équipe nationale.

Lorsqu’on examine précautionneusement la liste des 23 de Hugo Broos, on ne peut pas s’empêcher de constater qu’il a largement pu ratisser parmi les joueurs sur lesquels il compte véritablement depuis qu’il est aux commandes :

Dans les buts, André Onana n’est jamais réellement entré dans les plans de Hugo Broos quoiqu’il soit titulaire de l’un des plus grands clubs du monde, l’Ajax d’Amsterdam. Il lui préfère bien entendu Fabrice Ondoua qui se comporte plutôt très bien avec les Lions au point de ne faire regretter à personne le désistement volontaire d’Idris Carlos Kameni, le meilleur gardien de buts africain de l’heure.

Au niveau de la défense, on sait bien que Hugo Broos mise sur Oyongo Bitolo à gauche et Allan Nyom à droite. L’absence du dernier cité permettra certainement de donner leurs chances à Mabouka et à Fai Collins dans l’optique de nous faire oublier Geremi Njitap qui manque toujours à cette équipe. En défense centrale, on peut très bien comprendre la non-sélection (ou désistement poli d’Aurélien Chedjou qui vient de résilier son contrat avec Galatasaray et qui ferait mieux de se recaser très rapidement avant la fin du mercato hivernal. Etant entendu que tout le monde sait pertinemment que Chedjou et Nkoulou évoluent sur un registre identique au point de se faire ombrage bien des fois. Il serait par conséquent préférable que Chedjou se consacre à la recherche d’un nouvel employeur pour permettre à Adolphe Teikeu, pressenti pour assurer l’intérim, donc pour être associé à Nicolas Nkoulou, nous montre de quoi il est réellement capable.

Au niveau de l’attaque, Eric Maxim Choupo-Moting ne manquera pas réellement à Hugo Broos qui, pour des raisons que nous n’avons jamais comprises n’a jamais véritablement compté sur celui que nous considérons comme l’un des meilleurs joueurs camerounais en exercice. Il n’était donc pas judicieux que Choupo-Moting quitte Schalke 04 pendant un mois pour aller chauffer les bancs de touche du Gabon. Les autres attaquants ayant tous répondu présents, on peut dire que Hugo Bross dispose de son équipe type de prédilection. Allan Nyom est donc le seul qui manque au onze type de Hugo Broos qui a disputé les matches de référence France – Cameroun et Algérie – Cameroun. Cela signifie que Hugo Broos a de quoi hisser très haut les couleurs du Cameroun au Gabon.

DOIT-ON SANCTIONNER CEUX QUI ONT DECIDE DE NE PAS REPONDRE A LA CONVOCATION DE HUGO BROOS ?

Nous venons de démontrer que Hugo Broos, ayant son noyau dur pour la CAN, dispose des cartes suffisantes pour ramener le sacre continental ou tout au moins a les moyens de terminer sur le podium. Dans ces conditions il serait contre-productif d’envisager des sanctions contre ces joueurs qui, avec de très bonnes raisons essentiellement dues aux calendriers incompatibles, n’ont pas souhaité mettre leurs carrières en club en jeopardy. Envisager des sanctions dans ces conditions serait créer des ennemis inutiles alors même qu’ils ont tous laisse entendre qu’ils répondront présents lors des regroupements en périodes FIFA.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que souhaiter bonne chance aux Lions indomptables du Cameroun. Nous invitons par ailleurs le public à venir nombreux les soutenir lors du match d’au revoir contre les Warriors du Zimbabwe au Stade Ahmadou Ahidjo le mardi 10 janvier à partir de 18 heures ce d’autant plus que le premier match test face aux Léopards du Congo laisse entrevoir un futur radieux pour les Camerounais.

ROLAND FELIX EYOUM

ANALYSTE POLITIQUE INDEPENDANT

PRESIDENT & CHIEF EXECUTIVE OFFICER OF CIMEX INTERNATIONAL CORPORATION

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez