Cameroun - Comités Olympiques d’Afrique: Après la disqualification de Kalkaba Malboum, ses proches parlent de trahison

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-May-2017   3509 6
Username:
Password:
Dlapikin    32017-05-16 05:56
#1
Ils n'ont même pas honte. Le mouvement olympique national en est où au cameroun? Les athlètes camerounais sont-ils encadrés proprement pour qu'il veuille répliquer ses exploits au niveau continental?
Donc ils ont 186 millions à investir en corruption mais ils vont faire humilier nos athlètes dans des conditions de mendicité à chaque compétition?
      0
Gadamayo   62017-05-15 20:03
#2
ils obtiennent vengeance par rapport à quoi ?
qu es ce que le kalkaba a fait pour qu on veuille se venger de lui ?
      0
Jeannot_Ekoundo   42017-05-15 18:10
#3
« Ce sont des aigris, des jaloux, ceux qui pensent qu’en procédant de la sorte, ils obtiennent vengeance. Ce sont des gens qui lorgnent le Comité national olympique local. Ils ont Sali l’image du colonel, mais ils oublient qu’ils ont traîné de ce fait le Cameroun dans la boue »

Raisonnement bancal! La meilleur façon de prendre son poste au Cameroun c'est de le voir gagner le COA.
      0
Atangal   92017-05-15 17:48
#4
Issa, Samba, Kalkaba... même combat?
On dirait que les corrompus ont la même discothèque : ce sont les aigris et jaloux qui nous ont vendus, n'ont pas voté pour nous, etc...
Le Cameroun lutte officiellement contre la corruption mais n'hésite pas à débourser 186 millions pour qu'un individu ayant déjà une multitude de casquettes soudoie les électeurs là où un bon bilan ferait l'affaire. Que fait la CONAC?
Je n'ose pas imaginer ce que ses receleurs font dire quand Mr le cumulard va perdre tous ses fromages!
      0
No Comment   142017-05-15 14:58
#5
Soutirer une enveloppe de 186 millions de FCFA des caisses de l’état pour aller corrompre dans le seul but d’obtenir l’élection d’un individu à la tête de l’ACNOA? Qu’a reçu le Cameroun comme dividende depuis des années que ce Monsieur est Président de la confédération africaine d’athlétisme?

La corruption est tellement légale dans notre pays que les hautes autorités en parlent comme pour s’en vanter. Voilà des hautes personnalités de la république qui, loin d’être des exemples pour la jeune génération et le service public, très loin de l’éthique et du fairplay qui devraient caractériser tout mouvement sportif, sont attrapées au niveau continental la main dans le sac en plein acte de corruption. Malgré ce flagrant délit, ils vaguent à leurs occupations et attendent impatiemment la prochaine occasion pour recommencer.

Dans certains pays africains (pour ne pas toujours prendre l’occident comme seule référence), le Premier ministre ne dormirait plus sur ses oreillers. Notre cher Colonel, Président du comité national olympique et sportif camerounais, et tutti quanta aurait tout simplement remis sa démission. L’opposition aurait crié de toutes ses forces et les parlementaires se seraient régalés…

Le Cameroun, c’est le Cameroun, mais un jour c’est un jour…
      0
Maguida   292017-05-15 12:44
#6
On vous prend la main dans la sac pour avoir contrevenu à l’éthique et vous vous accusez tel ou tel. Parler même d éthique c est peu dire. Le gouvernement a donné de l argent à Kalkaba pour qu’il aille corrompre.
Bande de voleur, lorsqu’on a de bons resultats on n a pas besoin de tricher. Cela faitd es années que kalakaba est à la tete de la fédération africaine d atletisme et il devrait se servir de ses resultats là bas (en supposant qu il en a de positifs) pour vendre sa candidature à la tête de l’ACNOA. En plus il est vice presidentd e la fédération iternationale d atletisme. Ces postes araient du lui servir de tremplin pour conquerir aisément la poste de président de l’ACNOA. Mais puisque monsieur le colonel n a en fait qu un pietre bilan il a été obligé de contrevenir aux règles d éthique pour essayer d obtenir un nieme strapontin comme ceux qu’il detient déjà ne sont pas suffisant
- Colonel de l armée camerounaise
- Président du comité national olympique et sportif camerounais
- Président de la confédération africaine d atletisme
- Vice president de la fédération internationale d atletisme
- Membre du rdpc
- Polygame reconnu
- Père de plusieurs dizaine d enfants
- Amant des femmes des voisins et des secretaires
- Chef de quartier et de village
- Etc etc
      0
Kalkaba Malboum Archives
Ils soutiennent que le candidat camerounais aurait été victime de règlements de comptes initié par les Camerounais

A la tête de l’Association des Comités Olympiques d’Afrique (ACNOA), depuis 2005, Lassana Palenfo a été réélu le 10 mai 2017 au cours de la 17è Assemblée générale ordinaire de l’instance tenue à Djibouti. Agé de 76 ans, le général ivoirien a rempilé pour les quatre prochaines années.

Une victoire facile pour Lassana Palenfo après la disqualification de son unique challenger, Hamad Kalkaba Malboum. Le colonel camerounais a été écarté suite à des accusations de manquement à l’éthique. C’est que le Comité exécutif de l’ACNOA est rentré en possession des documents dans lesquels il est indiqué que le président du Comité National Olympique et Sportif (CNOSC), a bénéficié des financements de son gouvernement.

Une enveloppe de 186 millions de FCFA, débloquée sur instructions du Premier Ministre, dit L’Œil du Sahel du 12 mai 2017, pour permettre à Kalkaba Malboum de mener le lobbying auprès des états membres de l’ACNOA en Afrique centrale, australe de l’Ouest et du Nord. Or, les textes de l’ACNOA interdisent formellement ce genre de pratique. Aussi, celui qui est par ailleurs président de la Confédération africaine d’athlétisme, a-t-il été suspendu à titre provisoire du mouvement olympique en Afrique.

Après cette grosse humiliation subie par le Cameroun, notre confrère se demande qui avait intérêt à fournir les documents sus évoqués aux responsables de l’ACNOA. A cette question, un proche de Kalkaba Malboum, dont l’identité n’est pas révélée, indique qu’il s’agit des gens qui en veulent au vice-président de la Fédération internationale d’athlétisme.

« Ce sont des aigris, des jaloux, ceux qui pensent qu’en procédant de la sorte, ils obtiennent vengeance. Ce sont des gens qui lorgnent le Comité national olympique local. Ils ont Sali l’image du colonel, mais ils oublient qu’ils ont traîné de ce fait le Cameroun dans la boue », peste ce proche de Kalkaba.

Après cet épisode, Hamad Kalkaba Malboum a regagné le Cameroun la semaine dernière. Il reste jusqu’ici muet sur la démarche qu’il va entreprendre dans les prochains jours.

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez