Cameroun - Commerce illicite: 24 000 armes en circulation au Cameroun

Par Jean-M NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2017   2859
Le chiffre a été révélé par le ministre de la Défense à l’Assemblée Nationale.

Pas moins de 24 000 armes sont en circulation de manière illicite au Cameroun ! C’est l’aveu du ministre délégué à la Présidence, chargé de la Défense devant les députés. Joseph Beti Assomo était à l’Assemblée Nationale le 4 décembre 2017 lors de l’adoption du projet de Loi autorisant le Président de la République à ratifier le traité sur le commerce des armes adopté le 2 avril 2013 à New-York.

Dans son numéro en kiosque le 6 décembre 2017, La Nouvelle Expression (LNE), qui rapporte l’information, indique le projet de loi adopté a pour but de « réglementer le commerce international des armes et contribuer à la prévention et à l’élimination du commerce illicite de ces armes ainsi que leur détournement ».

Le texte s’applique, précise le journal, aux armes telles que « les chars de combats, les véhicules blindés de combat, les systèmes d’artillerie de gros calibre, les avions de combats, les hélicoptères de combat, les navires de guerre, les missiles et lanceurs de missiles. Ainsi qu’aux armes dites légères et de petite calibres ». Pour le gouvernement, cette loi, une fois promulguée par le Chef de l’Etat, va permettre aux forces de défense camerounaise de bénéficier de l’assistance des autres Etats qui font partie de la prévention et la lutte contre le terrorisme et autres activités criminelles liées au commerce des armes classiques.

Sur les armes en circulation de manière illicite au Cameroun, le MINDEF a indiqué que des saisies sont effectuées. Des armes qui servent de pièces à conviction jointes aux dossiers dans les différents procès qui sont intentés aux détenteurs desdites armes. « Toutefois, à l’issue de ces procès, ces armes prennent deux directions. La première, elles sont reversées dans l’arsenal régulier des forces de sécurité et de défense. La seconde, elles sont détruites », lit-on.

 

Auteur:
Jean-M NKOUSSA
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez