Cameroun - Construction: Cimencam installe une nouvelle cimenterie à Nomayos (Centre)

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Mar-2017   44352 3
Username:
Password:
ALTERNATIVE   22017-03-20 21:50
#1
@Furax
On crée une industrie, les gens critiquent. On n'en crée pas les mêmes disent que rien n'est fait.
Moralité, quelqu'un a dit: "la critique est aisée, l'art est difficile".
Alors donc savoir comment tous ces champions s'acquittent de leur charge quotidienne.
      0
Furax   32017-03-20 21:00
#2
@District_attorney

Toute industrie est nocive !!! Curieusement pourquoi seul les beti devraient se préoccuper de l'Apocalypse que tu annonces ?? Il y'a trop de sous entendus dans ton post qui m amènent à douter de sa sincérité.
Une cimenterie dans le centre répond à mon avis à une stratégie visant à la conquête de la zone centre et surtout sud notamment le Gabon le Congo et la Guinée. Pour finir si nous ne sommes pas en mesure de gérer les inconvénients lies à l'industrie nous devrions renoncer a l'industrialisation de notre pays et de fait refuser de nous développer.
      0
District_attorney   52017-03-20 18:18
#3
personne ne parle de risque sanitaire, Cimencam filiale de Lafarge Holcim connu pour des pratiques illicites quelque part sur la planete....La cimenterie par ses rejets dans l atmosphere presente un risque sanitaire serieux
Dommage qu en Afrique on reflechisse toujours sous le prisme de la pauvreté ( cela va creer des emplois a Nomayos) que diriez vous dans 20 ans si l on vous dit le nombre de cancer en augmentation a Nomayos est du a la cimenterie ? ( vous traiterez alors vos peres de traitres, dans la tradition Beti il est interdit d insulter ses ancêtres).....beaucoup de question, il est temps pour les africains de se poser la question suivante a tous les coups "un nouvel investissement oui c est une bonne chose mais est il sans risque sanitaire ?"
      0
Sacs de ciment Cimencam Archives
Le lancement des travaux a eu lieu le 16 mars 2017. Le coût de cet investissement est estimé à 28 milliards de FCFA.

La Cimenterie du Cameroun (Cimencam) a lancé le 16 mars 2017 les travaux de construction de sa nouvelle cimenterie. Cette usine sera la troisième après celles de Douala et de Figuil. D’une capacité de 500 milles tonnes par an de ciment de type Cem II 42,5, elle est construite sur un terrain de 16 hectares. C’est un projet dont le coût s’estime à 28 milliards de FCFA. Les populations de Nomayos dans l’arrondissement de Mbankomo, Région du Centre accueillent avec beaucoup d’enthousiasme ce projet. «Lorsqu’un grand projet comme celui-ci arrive, les populations ne peuvent attendre que la réduction du chômage. On attend que cette usine ait un impact au niveau du développement des activités commerciales, l’électrification du village, la construction des points d’eau», a déclaré Mvog Fouda Mballa le chef du groupement devant le Directeur de Cimencam et les autorités administratives.    

Dans son édition du 20 mars 2017 le quotidien Le Jour qui relaie cette information souligne que le projet doit générer de nouveaux emplois à la construction et au moment de la mise en service en juin 2018. Lors de la cérémonie de lancement des travaux Pierre Damnon le DG de Cimencam a apporté quelques précisions sur le projet. «La station de broyage de Nomayos est une usine qui va être construite d’une capacité d’au moins 500 milles tonnes de ciment de qualité. On a prévu faire le fameux robust de Cimencam». Le journal note que du côté de l’Etat «les diligences sont conduites de manière à réaliser la route d’accès et l’alimentation électrique du site».

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez