Cameroun – Construction du Complexe sportif d’Olembe: L’entreprise italienne Gruppo Piccini révèle que l’infrastructure sera livrée en décembre 2019

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-May-2019   7734
une vue partielle du Stade d'Olembe archives
La direction générale de l’entreprise italienne chargée de la construction du complexe sportif d’Olembe l’a annoncé à travers un communiqué daté du 21 mai 2019.

Il  y’a encore quelques semaines, des informations relayées sur les réseaux sociaux révélaient que l’entreprise italienne Gruppo Piccini, responsable de la construction du complexe sportif d’Olembé avait abandonné le chantier, et s’apprêterait même à quitter le Cameroun sans avoir pu mener à terme la construction de cette infrastructure majeure de la CAN 2021 au Cameroun. En réaction à ces allégations, l‘entreprise transalpine a rédigé un communiqué ce mardi 21 mai 2019 pour resituer «sa vérité»  à l’opinion nationale et  internationale. «En réaction à cette campagne de désinformation, la direction générale de Gruppo Piccini tient à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, que les termes du contrat qui e lie à l’Etat du Cameroun n’ont pas changé. Ce contrat précise que tous les ouvrages de cette importante infrastructure doivent être livrés en fin décembre 2019» précise-t-elle

Par la même occasion, l’entreprise italienne rassure que malgré les désaccords financiers qui ont considérablement ralentis la progression des travaux, les termes du contrat seront scrupuleusement respectés «La direction générale de Gruppo Piccini informe l’opinion que ce délai sera scrupuleusement respecté, ce en dépit de quelques difficultés conjoncturelles, difficultés dont la recherche des solutions évolue positivement grâce aux efforts conjugués des Etats du Cameroun et d’Italie d’une part, et de ceux de l’entreprise d’une autre part». Renseigne la Direction Générale de l’entreprise transalpine. 

Pour mémoire, en avril dernier, la société italienne Gruppo Piccini annonçait qu’elle avait engagé certaines dépenses dans le transport des matériaux préfabriqués en provenance d’Italie qui ont impactées sur ses prévisions et ont crée un nouvel avenant. Elle exigeait donc pour cela que l’état du Cameroun  lui rembourse les sommes d’argent investies dans cette opération. Une exigence que l’état du Cameroun va tarder à satisfaire, ce qui aura pour principale conséquence ; le ralentissement considérable des travaux.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez