Cameroun - Contre-attaque d’Achille Mbembe: «Voici pourquoi j’assigne Patrice Nganang devant les tribunaux» !

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
- 11-May-2015   71707
Achille Mbembe Archives
Depuis un mois, le monde de la toile, notamment les abonnés camerounais, sont tenus en haleine par des posts du Camerounais  Patrice Nganang, professeur de littérature en service dans une université américaine, à l’attention d’Achille Mbembé, historien camerounais.
Achille Mbembe
Photo: (c) Archives


Les mots employés sont aussi virulents que les attaques. En bref, Patrice Nganang dénonce par le rappel de certaines affaires, l’indifférence du professeur Achille Mbembé. Dans la foulée, il affiche ce qu’il trouve comme écart de comportement de son compatriote. Exemple: «Ce qui est important - les jeunes chercheurs doivent savoir qu'une carrière aux USA n'a pas besoin de se bâtir sur le %%% ou le %%%. C'est aussi simple que ça, et le temps des truands - rapists, on les appelle aux USA - est fini. S'il tient encore debout, il est chanceux, mais son temps est fini. Ce qui a lieu, ces centaines et des centaines de chercheurs africains ont des postes dans les universités américaines et ils sont nombreux, très nombreux a être des titulaires de postes ici. Pas les ramassis qui comme Mbembe viennent au bout du %%% se bâtir une carrière ou alors utiliser leur pouvoir pour détruire les gens. L'Afrique, le Cameroun, oui, les USA méritent mieux, bien mieux, et les livrent chaque jour» ou encore «A propos dans son université sud-africaine au nom imprononçable-la, Achille Mbembe y a-t-il finalement le grade de Professeur titulaire, ou il compte toujours sur sa femme blanche? Ce que je vois aux USA dont il avait été chasse a mi-carrière pour une affaire de fesses, c'est qu'il y passe d'université en université occuper les postes des gens quand ceux-ci sont en vacances. Mais surtout, je demande parce que ces aines intermédiaires-la au final, beaucoup s'en sortent en fin de carrière, et il aura soixante ans, en terme de grade au bas de la carrière universitaire, mais cachent ca dans le bluff. Le noir que les blancs font danser devant la camera, quoi, mais qui n'en demeure pas moins esclave. Ah la jeune génération d'universitaires africains mérite mieux que ca - structures, structures, structures, au lieu de bavardages; actions, actions, actions, au lieu de toutologie ».  

Le Professeur Achille Mbembe qui vit à distance sans réagir a toutes ces attaques et les débats qui en découlent, est finalement sorti de sa réserve. Pas pour aller répondre sur la toile. Il est allé directement par devant les tribunaux américains pour déposer une plainte. Ce dernier développement de ce qui est devenu l’affaire Achille Mbembe contre Patrice Nganang a d’abord circulé sous forme de rumeur. Joint par Cameroon-Info.Net, le célèbre historien camerounais a d’abord confirmé avant de révéler qu’il y a plus qu’une seule plainte. «Oui c'est vrai. J'ai également déposé une plainte formelle auprès de l'universite à laquelle il est affilié aux Etats Unis. Puisque sa campagne de diffamation contre moi tombe sous le coup aussi bien de la loi américaine que des conventions et de l'éthique académique, j'ai donc  demandé a mon avocat de le traduire devant les instances appropriées afin que justice soit faite.  Il ne m'a pas laissé beaucoup de choix. Je ne le connais pas du tout. Je ne le  lis pas» a-t-il précisé.

Mais comment donc comprendre les attaques du redoutable Patrice Nganang contre celui qu’il affirme ne pas connaitre ni des lèvres ni des dents ? Confidence: «Il y a deux mois et demi, j'ai été contacté par les autorités de son institution. Elles voulaient, de ma part, une lettre d'évaluation de son travail dans le cadre d'une demande de promotion dont il était sans doute l'auteur. Ne pouvant pas en bonne conscience recommander une promotion, je me suis abstenu de rédiger quoique ce soit. Depuis quelques semaines, il a engagé sur les réseaux sociaux une virulente campagne de diffamation et de dénigrement dont la haine, l'extraordinaire vulgarité et la brutalité ont surpris l'opinion publique. Cette campagne, dont le seul but est manifestement de semer la confusion dans les esprits et de me nuire dépasse de très loin, de par sa violence et sa truculence, des entreprises plus ou moins similaires dirigées contre d'autres compatriotes et penseurs et écrivains africains, à l'exemple de Célestin Monga, Fabien Eboussi, Eric Mathias Owona Nguini, Callixthe Beyala, ou encore le Prix Renaudot Alain Mabanckou » explique celui qu’on présente comme théoricien post-colonialisme.  

En attendant le verdict des tribunaux américains, Achille Mbembe que Patrice Nganang accuse par ailleurs de harcèlement sexuel d’étudiantes, plaide non coupable. «Je dois rassurer mes compatriotes. Je n'ai jamais, de toute ma vie professionnelle, fait l'objet d'aucune conduite ni attitude qui m'eut valu quelque accusation, ni réprobation ou sanction que ce soit. Voila justement pourquoi je l'assigne devant les tribunaux» explique celui qui a été présenté il y a six ans par l’hebdomadaire Jeune Afrique comme l’une des personnalités qui font le Cameroun.

Adeline Atangana

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 6
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez