Cameroun - Coopération Tchad-Cameroun: Le pont sur le Logone va coûter 92 milliards de FCFA

Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Oct-2017   1254
Embarcations sur le fleuve Logone Archives
Les travaux de construction de l’ouvrage, sur le fleuve reliant le Cameroun au Tchad, démarreront en juin 2018, selon les prévisions du comité de pilotage dudit projet, réuni ce jeudi 19 octobre 2017 à Douala.

Selon Le Quotidien de l’Economie en Kiosque ce 20 octobre 2017, les populations des villes de Yagoua (au Cameroun) et de  Bongor  (au  Tchad) continuent de traverser le fleuve Logone par pirogue. Un exercice auquel elles sont, certes, habituées depuis des décennies, mais qui ne favorise pas l’intensification  des  échanges entre les deux villes et par conséquent  entre  les  pays frères et amis que sont le Cameroun  et  le  Tchad. 

Cet écueil  naturel  sera  bientôt levé grâce au pont que les deux  pays  entendent construire sur le fleuve Logone dans les prochains mois. A en croire le Comité bilatéral de  Pilotage (COPIL) du  projet  de construction d’un pont sur le fleuve Logone entre Yagoua et Bongor ainsi que des  ménagements  connexes,  réuni  à Douala depuis ce jeudi 19 octobre 2017, les travaux de cet ouvrage débuteront au mois de juin 2018. Et ils coûteront 92 milliards de FCFA.

 «Le Cameroun  va  apporter  à  peu près 58% et le reste viendra du Tchad. En même temps, nous allons bénéficier des financements  à  la  fois  de  la Banque Africaine de Développement (BAD), mais aussi de l’Union européenne (UE)», indique Jean Tchoffo, secrétaire général du ministère camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et co-président du COPIL bilatéral dudit projet.

Il a fait cette précision à l’ouverture de la cinquième session  de  ce  Comité,  en présence  de  Mahamat Nguembang, secrétaire général du Ministère Tchadien de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme (MATDHU),  qui  y  représentait  le co-président tchadien du comité bilatéral de pilotage du projet tant attendu par les populations vivant des deux côtés  du  Logone. 

D’après Jean  Tchoffo,  la  quatrième session de ce Comité bilatéral,  tenue  les  27,28  et  29 mars 2017 à Yaoundé, avait permis entre autres : de définir l’emplacement du poste frontière unique ; d’examiner les Dossier de consultations pour les travaux et la maîtrise d’œuvre du projet ; de faire le point sur le recrutement  du  personnel  de l’Unité mixte de gestion du projet (UMG) ; d’actualiser le chronogramme des activités ; d’échanger avec une équipe d’expert de la Banque Africaine  de  Développement (BAD)  et  de  l’Union  Européenne  (UE),  bailleurs  de fonds du projet.

Auteur:
Géraldine IVAHA
 contact@cameroon-info.net
 @givahaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez